Aller au contenu principal

Qualité de l´air et du lait
Dioxines, furanes... émissions cancérigènes en baisse !

La contamination des produits alimentaires se fait de moins en moins par l´air. Les produits laitiers devraient moins contribuer à l´exposition de la population aux dioxines.


« Les teneurs en dioxines, furanes et PCB dans le lait ont baissé de 10 % par an. La teneur moyenne de dioxines et furanes dans le lait est d´environ 0,4-0,5 picogramme(pg) par gramme de matière grasse, et celle de PCB avoisine 0,5 picogramme par gramme de matière grasse. Soit environ 1 picogramme au total ; c´est-à-dire 6 fois moins que la norme », décrit Koenraad Duhem, directeur de recherche et développement au Cniel.
Ce progrès est lié à la baisse des émissions dans l´air de ces hydrocarbures aromatiques polycycliques que sont les dioxines, furanes et PCB. Une amélioration qui s´observe depuis 10 ans et qui s´explique par les progrès réalisés dans le secteur de l´industrie lourde et sur les incinérateurs (ménagers et industriels). Même si en 2003, environ 40 % des incinérateurs d´ordures ménagères émettaient plus que la norme de 0,1 ng TEQ/m3 de fumée, le tiers d´entre eux la dépassait de peu. A partir de 2005, cette norme devient une obligation réglementaire : tous les incinérateurs devront la respecter.
Selon les derniers résultats du Cniel, la teneur moyenne de dioxines, furanes et PCB dans le lait serait 6 fois inférieure à la norme. ©R. Lemoine

Attention aussi aux argiles contaminées
Les produits laitiers, dont la contamination était surtout liée à des émissions trop importantes de dioxines dans l´air, devraient donc, à priori, moins contribuer à l´exposition des populations.
D´autres sources de contamination n´ont, elles, pas évolué : les sols pollués de longue date et la combustion de « fond de jardin » (pneus, plastiques.). La pollution « historique » des sols peut contaminer les aliments de 2 façons.
D´une part, la terre contaminée peut souiller l´aliment qui est ingéré par l´animal. D´autre part, les argiles, utilisées pour la filtration, la séparation de phase, et autres procédés technologiques, sont aussi à l´origine de contaminations.
Normalement, les usines doivent analyser les argiles utilisées, pour garantir que celles-ci sont indemnes de dioxines. Mais en novembre 2004, des usines néerlandaises Mc Cain ont utilisé de l´argile marneuse (pour le triage des pommes de terre) venant d´Allemagne : elles étaient contaminées
« Contrairement à l´Allemagne ou le Royaume-Uni, où on trouve des sites dramatiquement pollués, ces zones sont limitées en France, autour de quelques incinérateurs où les dioxines ont eu le temps de s´accumuler », commente Koenraad Duhem.
Des dioxines dans les fumées et la terre
Les dioxines, furanes et PCB sont des hydrocarbures aromatiques polycycliques, peu biodégradables. Un bon nombre de ces molécules sont cancérigènes. Elles ont une forte affinité pour les graisses, notamment d´origine animale.
L´exposition aux dioxines des animaux et humains se fait essentiellement par voie alimentaire. La toxicité des dioxines s´exerce à long terme, suite à une exposition chronique. D´après une étude de l´Afssa publiée en 2000, les produits laitiers contribuaient à 39 % à l´exposition aux dioxines et furanes, et les produits de la mer à 26 %. La viande arrivaient en troisième position (15 %).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Olivier Thibault. « J’ai fait le choix du maïs grain humide pour limiter aussi la dépendance au concentré énergétique. » © E. Bignon
Prix du soja : « Je limite l’achat de correcteur en complémentant les vaches en acides aminés »
L’EARL de la Grandinière, en Mayenne, n’a pas attendu la flambée du prix des matières premières pour chercher des leviers de…
Maïs après destruction de prairie par une succession de passage d’outils de travail du sol. © Arvalis
Détruire une prairie sans labour ni glyphosate, c'est possible
Une enquête menée dans le cadre du projet Praigly auprès de dix fermes montre que des solutions mécaniques existent pour détruire…
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés et la prise en compte de la vitesse de dégradabilité des sources azotées. © E. Bignon
Prix du soja : Six leviers pour réduire le correcteur azoté
Comment faire face à la flambée du prix du tourteau de soja à plus de 400 €/t ? Avant de chercher à optimiser le prix d’achat du…
Vincent Philippeau, François Giard et Alain Philippeau, les trois associés. « Nous voulons continuer à faire pâturer nos vaches tout en maintenant un bon niveau de production pour ne pas devoir investir dans un nouveau bâtiment. » © F. Mechekour
[Élevage laitier] « Notre exploitation a des atouts pour attirer des jeunes »
Au Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, le chiffre trois s’applique au nombre d’associés, d’ateliers, de semaines de congés…
Le coût alimentaire du système plus pâturant est inférieur de 21 €/1 000 l, surtout grâce à la maîtrise du coût de concentré. © V. Brocard
À la ferme expérimentale de Trévarez : +50 000 euros en cinq ans pour le système plus pâturant
50 000 euros de revenu en plus en cumul sur cinq ans et des bilans azote et carbone un peu plus favorables pour le système plus…
[Contenu partenaire] Fullwood Packo - « Nous avons installé deux robots dans un bâtiment de 1979 sans tout casser »
Le GAEC de la Fonderie (Vosges) a robotisé sa traite grâce à Fullwood Packo. Avec seulement 90 vaches pour deux robots M2…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière