Aller au contenu principal
Font Size

Recensement agricole 2000
Deux fois moins d´exploitations laitières en douze ans

Depuis le recensement agricole de 1988, le nombre des exploitations laitières a été divisé par deux. Elles sont passées de plus de 150 200 à seulement 74 600 selon les chiffres du recensement agricole 2000 publiés par Agreste.


Même constat pour les exploitations mixtes lait-viande dont les effectifs passent de 25 000 à 12 600.
Toutes productions confondues, le nombre d´exploitations est tombé à 664 000 en France métropolitaine contre plus d´un million en 1988 et 1,3 million en 1979. La surface moyenne est de 42 hectares soit 1,5 fois plus qu´en 1988. Sur la même période, le nombre d´exploitations avec une superficie de plus de 100 hectares est passé de 43 700 à 78 800.
Le boom des EARL
"L´augmentation de la taille des exploitations participe d´un phénomène général de développement, mais elle est aussi liée à l´essor des formes sociétaires, dont le nombre passe de 49 000 en 1988 à 115 000 en 2000. Elles totalisent aujourd´hui 17 % des exploitations contre 5 % en 1988." La croissance des formes sociétaires est avant tout celle des exploitations agricoles à responsabilité limitée (EARL). "Créées en 1985, elles étaient 1 500 en 1988. On en dénombre 56 000 en 2000, soit 14 000 de plus que les groupements agricoles d´exploitation en commun (Gaec), en repli par rapport à 1988", souligne-t-on au Service central des enquêtes et études statistiques (SCEES). Les exploitations individuelles restent donc très largement majoritaires (537 600), mais connaissent un très net recul (946 000 en 1988). "La souplesse de l´EARL explique son succès : elle peut être unipersonnelle, les conjoints peuvent s´associer et chaque associé ne supporte les pertes éventuelles qu´à concurrence du montant de ses apports. Beaucoup de Gaec "père-fils", constitués entre un ascendant et un descendant, se transforment en EARL au départ à la retraite du coexploitant le plus âgé."

53 % des chefs d´exploitation ont moins de 50 ans (F. MECHEKOUR)
Malgré le faible nombre d´arrivées de jeunes, le nombre des départs en (pré)retraite a contribué au rajeunissement de la population. Les moins de 50 ans étaient 43 % en 1988.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le projet prévoit la construction sur le site de Houlbec-Cocherel d’une nouvelle stabulation en logettes pour 234 vaches laitières, en complément de celle existante pour 400 vaches.© DR
Un projet de 634 vaches dans l’Eure suspendu à la décision du Préfet
Pourra-t-il se faire ou pas ? Le projet d’une ferme de 634 vaches fait du bruit en Normandie. Le Préfet réclame quatre nouvelles…
 © D. Briand
Une astuce pour remplir les boudins de lestage
Dans l’Orne, Yoan Gallot, fils d’agricultrice, a créé une astuce pour faciliter le remplissage des boudins de lestage qui…
Vincent Battut. « Nous sommes passés récemment de 80 à 130 hectares. Donc, nous prévoyons d’augmenter le cheptel jusqu’à 110 vaches pour produire près d’un million de litres. » © Gaec Battut
« Je cherche à valoriser au mieux les effluents »
Vincent Battut, en Gaec avec sa mère dans le Puy-de-Dôme, élève 90 vaches sur 130 ha de prairie naturelle et produit 700 000…
Quentin Velut avec Galaxie élue « Vache de l’année 2019 ». Âgée de 8 ans, elle a produit plus de 82 000 kg de lait en six lactations (44,1 de TB, 34,1 de TP) et sans cellules (46 000) et vient de revêler. © E. Bignon
Quentin Velut sait faire vieillir ses vaches
L’EARL du Petit Ramard, dans le Rhône, s’est fait remarquer en décrochant le prix du meilleur éleveur Prim’Holstein et de la…
Covid-19 : 48 millions de litres de lait non produits en avril
Près de 40% des élevages laitiers ont réduit leur production en avril. Tous bénéficieront de l’aide de 320 €/1000 l prévu par le…
Rozenn et Gilles Héluard. « Nous essayons de valoriser au maximum les effluents pour limiter les achats d’engrais minéraux. » © Gaec Héluard
Au Gaec Héluard, les effluents couvrent la moitié des besoins en azote
Dans le Morbihan, Rozenn et Gilles Héluard valorisent au mieux les engrais organiques pour réduire la facture des engrais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière