Aller au contenu principal

Sécurité alimentaire et risque ESB
Des suifs « sécurisés » dans les lactoremplaceurs

La nouvelle réglementation concernant la composition des lactoremplaceurs porte sur la nature des suifs incorporés dans ces aliments. Les suifs (graisses de bovins) incorporés dans les lactoremplaceurs doivent être collectés avant la fente de la colonne vertébrale de la carcasse.


La réglementation concernant l´utilisation de ces graisses animales est modifiée par l´arrêté du 24 août 2001. Selon l´Afssa, « les suifs, à la différence des saindoux (graisses de porcs), ne présenteraient pas une sécurité maximale, en raison des modalités de la fente de la carcasse ». Ces graisses étaient jusqu´alors recueillies en abattoirs et en ateliers de découpe, après la fente de la carcasse. Elles pouvaient donc être contaminées par des projections de débris de moelle épinière ou d´esquilles osseuses issues des vertèbres. Pour éviter tout risque de pollution par un matériel à risque spécifié, le tissu adipeux des bovins doit être prélevé avant la découpe de la carcasse.
" Dans la pratique, le prélèvement de ces suifs de premier jus requiert des équipements spécifiques au niveau des chaînes d´abattage. Ces derniers sont difficiles à installer et il n´existe pas réellement aujourd´hui de circuit pour obtenir des suifs sécurisés », précise le SDVF (1). Certains fabricants d´aliment d´allaitement ont anticipé le durcissement de la réglementation en modifiant leurs pratiques. « Jusqu´à la fin 2000, seuls les suifs de premiers jus, les saindoux et les huiles de poisson étaient utilisés dans les lactoremplaceurs. Maintenant, nous utilisons uniquement des huiles végétales à base de palme, coprah et colza, même si les suifs de premier jus restent encore autorisés, affirme-t-on chez Néolait. Le but est de rassurer au maximum les éleveurs. Avec les matières grasses végétales, le profil en acides gras est comparable à celui obtenu à partir des matières grasses animales. Par contre, la proportion d´acides gras longs diminue, ce qui donnera des carcasses moins bien charpentées pour les veaux de boucherie notamment. »
Après la fente des carcasses©DR

Après la fente des carcasses(DR)
les suifs recueillis présentent potentiellement un risque au regard de l´ESB, selon l´Afssa.
Lactoremplaceurs et ESB
Sur les trente cas d´ESB détectés en 1999 et enquêtés par la BNEV (2), les lactoremplaceurs ont été utilisés seulement dans un tiers des élevages. La responsabilité des lactoremplaceurs n´a pas été établie de manière certaine. D´où la mise en place par l´Afssa d´une étude « cas-témoin » dans les prochains mois (cf. page 72). Cette enquête vise à vérifier de manière rigoureuse la responsabilité des graisses animales des lactoremplaceurs dans la transmission de l´ESB, ainsi que celles des farines d´origine animale.
Outre les suifs, d´autres graisses animales telles que les graisses d´os et les graisses de cuisson, ont pu comporter un risque par rapport au prion. L´utilisation de ces types de graisses est interdite depuis le 14 novembre 2000.

(1) Syndicat de la vitellerie française
(2) Brigade nationale d´enquête vétérinaire
Lactoremplaceurs : composition
Les lactoremplaceurs sont des aliments d´allaitement destinés aux jeunes animaux. Ils sont composés d´environ:

 70 % de protéines (protéines laitières comme la poudre de lait ou le lactosérum, ou protéines végétales).
 20 % de graisses animales (tels que le suif, le saindoux et les huiles de poisson) ou de graisses d´origine végétale.
 10 % de glucides, comme l´amidon et les sucres.

Les plus lus

tous les membres associés et salariés du Gaec de l'Alliance en Moselle.
Installation en Gaec : « Malgré mon jeune âge, les associés m’ont rapidement fait confiance »
En Moselle, le Gaec de l’Alliance a accueilli Victor Cordel lorsqu’il n’avait que 24 ans. Le jeune agriculteur s'est très vite vu…
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée
Installation en élevage laitier : « Je transmets ma ferme neuf ans avant ma retraite »
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée a décidé de transmettre, avant la fin de sa carrière, son exploitation à un ancien…
Près de 1000 producteurs de lait adhérent aux six OP Sunlait. La crainte d'une non collecte de lait à partir du 8 mars est présente, même si Savencia assure qu'elle a ...
Sunlait contre Savencia : à quatre semaines de la fin de leur contrat, les producteurs cherchent des solutions

Pour pousser l'industriel à discuter avec elle, Sunlait annonce qu'elle va se pourvoir en cassation contre Savencia, et qu’…

Elevage laitier bio
Comment évolue le prix du lait bio ?

Alors que l'écart entre le prix du lait bio et le prix du lait conventionnel n'était plus que de 40 euros les 1000 litres…

Aurélie Hudry, une des associés du Gaec Les chênes clairs, en Haute-Savoie : « Ce n'est pas que l'essai du jeune ; c'est l'essai de tous les associés, autour d'un projet ...
Installation en Gaec : « Nous avons réalisé un suivi en relations humaines lors de notre année d'essai »

Aurélie Hudry, une des associés du Gaec les chênes clairs, en Haute-Savoie, a réalisé deux essais avant de s’installer. Le…

Victoire Guéret, François Guéret et Delphine Guéret, éleveurs en Eure-et-Loir
Transmission : « Nous investissons un million d’euros pour installer nos filles sur notre exploitation laitière »

En Eure-et-Loir, dans la famille Guéret, la transmission de l’élevage laitier familial passe par des choix d’investissement…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière