Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Institut de l´élevage
« Des pistes pour consommer moins d´énergie »


« En élevage, la hausse de l´énergie depuis 2003 a entraîné une érosion du revenu de 5 à 10 % » Tel est le constat dressé par l´Institut de l´élevage et présenté lors d´un colloque au Space le 13 septembre dernier. Cela dit, des économies sont possibles pour réduire sa facture de fioul et d´électricité.
« Une vache laitière en bâtiment consomme en moyenne 90 litres de fioul par an, constate Jean-Baptiste Dollé de l´Institut de l´élevage. Trois principaux postes se révèlent particulièrement gourmands en énergie sur un élevage laitier : la distribution des aliments, la réfrigération du lait et le chauffage de l´eau. »

Une vache consomme 90 litres de fioul par an
Sur la distribution des aliments 15 à 20 % d´économie de fioul sont réalisables. D´une part en optimisant les circuits de circulation des engins et le choix des équipements de distribution en lien avec la puissance de traction, et d´autre part en réduisant le temps de présence des animaux en bâtiment.
Côté électricité, les intervenants recommandent d´abord un bon positionnement et un entretien régulier des condenseurs pour limiter la consommation liée à la réfrigération du lait. Une bonne isolation de la laiterie est aussi conseillée. « L´utilisation d´un prérefroidisseur en amont du tank, peut permettre de réduire 40 à 50 % de la consommation. » Entre autre piste, l´installation d´un récupérateur de chaleur sur le condenseur du tank pour préchauffer l´eau froide peut réduire 60 à 70 % le coût du chauffage de l´eau.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Loren Duhameau. « Pour faire ce métier, il faut vraiment être mordu. Il y a des jours où j’ai envie de tout arrêter. Mais tant que j’ai du soutien, ça va. » © J. Pertriaux
« Les femmes ont autant leur place que les hommes ! »
À Caligny dans l’Orne, Loren Duhameau s’est installée en individuel à 25 ans. Une installation précipitée par des circonstances…
Michel Nalet, directeur général relations externes et communication du Groupe Lactalis
Lactalis : "La crise liée au Covid-19 nous fait craindre une baisse de la valorisation du lait à moyen terme"
Michel Nalet, du groupe Lactalis, craint l'effet du gonflement des stocks de poudre, beurre et fromage. Et l'…
Un rail électrifié fixé à al charpente guide la pailleuse. © C. Armager
Bâtiment d’élevage : « La pailleuse suspendue améliore nos conditions de travail »
À la tête d'un troupeau de 85 laitières, les associés du Gaec Amarger, dans le Cantal, ont investi dans une pailleuse suspendue…
L'élevage de 380 vaches de Henning Münster,  380 vaches dans le Schleswig-Holstein. © Élevage Münster
Allemagne : prix du lait à 280 à 300 €/1 000 l dès mai ?
Avril n’est que le début de la crise. En Allemagne, les perspectives de prix du lait à six mois ne sont guère enthousiasmantes.
Faneuse et andaineur : les bons réglages pour un bon fourrage
Machinisme
La qualité des fourrages secs ou ensilés dépend bien sûr du niveau de maturité de l’herbe, des espèces présentes dans la parcelle…
 © F. Mechekour
Trois caméras dans la désileuse pour plus de sécurité et de confort
Chez Gilbert Lucas, dans le Pas-de-Calais. La vie et la santé n’ayant pas de prix, l’éleveur a décidé d'installer trois caméras…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière