Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des niches à vaches pour un bâtiment bon marché

Laurent Baptiste, dans l'Orne, a opté pour les niches à vaches en bois, avec un objectif de bâtiment économique et chaleureux.

Quand Laurent Baptiste s'installe en 2005 à Joué du Plain dans l'Orne, son projet est de construire un nouveau bâtiment pour ses 50 vaches laitières. "Je voulais un bâtiment low cost, car je venais de m'installer et j'avais du foncier à acheter. Il me fallait donc limiter le niveau des investissements. Pour la partie couchage, je ne voulais pas d'aire paillée pour éviter les problèmes de qualité du lait. Je voulais auto construire un maximum ; je n'ai donc pas retenu la stabulation semi ouverte classique. J'ai découvert les niches à vaches en bois d'Intrabois, et j'ai été visité un élevage avec leur système. J'ai été conquis et convaincu par le bois. C'est un matériau aux qualités isolantes, chaleureux, qui permet une bonne intégration paysagère." Le bâtiment a été achevé fin 2007.

Les 54 places en kit ont été montées à deux personnes

Les niches ont été livrées en kit. Avec l'aide d'une autre personne, Laurent Baptiste a installé les niches à l'aide d'un télescopique et d'un tracteur. Il estime que le montage des niches a duré deux à trois semaines. "L'électricien et le maçon sont les seuls artisans qui sont intervenus pour la construction. Avec des logettes classiques, j'aurais dû faire venir un entrepreneur ne serait-ce que pour le toit."

Les dimensions des niches étaient prévues pour faire des logettes de 260 cm de profondeur et de 120 cm de largeur. "On peut ajuster la largeur et la profondeur des logettes. Pour ma part, j'ai posé le béton des logettes et monté les niches pour que les logettes fassent 280 cm de profondeur et 125 cm de large. J'ai donc rogné sur le couloir central (initialement de 300 cm de largeur). Ca se passe bien, les vaches circulent bien." 

Des dimensions de logettes modulables

Les niches de part et d'autre du couloir se rejoignent au faîtage, à 3,74 mètres de hauteur, ou à 4 m - 4,20 m chez Laurent Baptiste. Le bâtiment est semi ouvert. La façade sud est ouverte sur la table d'alimentation. "J'ai couvert la table d'alimentation et le couloir d'exercice pour éviter de diluer le lisier. Gérer du lisier dilué est coûteux."  L'éleveur est  satisfait de l'ambiance qui règne dans la stabulation. "Il n'y a pas de brouillard dans le bâtiment. Le fumier ne chauffe pas."

Aujourd'hui, la société Intrabois n'existe plus. Mais son ancien commercial, Benoît Belloncle, continue de faire vivre le concept de la niche à vache en bois avec la SARL Pascaud et fils, dans la Marne. D'autres entreprises proposent du logement en kit pour vache laitière, l'entreprise Chaignard, en Mayenne, par exemple.

Moins de 3 000 euros la place


Le coût de l'investissement (2007) total atteint environ 157 000 euros, soit 2 900 euros la place (54 places) :

- Niches à vaches (bois, béton, électricité) : 35 750 euros, soit 662 euros la place.

- Aire d'attente et laiterie : 33 000 euros tout compris

- Couverture de l'aire d'alimentation, le béton, les tubulaires : 35 800 euros

- Salle de traite (2*4 à l'époque) : 20 900 euros

- Fosse à lisier en géomembrane non couverte : 15 349 euros. "La géomembrane revient moitié moins cher qu'une fosse en béton classique", commente Laurent Baptiste.

- Fumière non couverte : 13 570 euros

- Aménagement du bâtiment : 2 588 euros
 

En tout (plan bâtiment, PMPOA), Laurent Baptiste a bénéficié de 65 400 euros de subvention.


 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
"Mes niches à veaux sur sable sont faciles à nettoyer"

"Les nouveau-nés, jusqu'à 15 jours maximum, sont élevés dans des niches à veaux que nous avons…

Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière