Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des montants d’investissements de plus en plus élevés

« Le ticket moyen d’installation en lait est depuis deux-trois ans très supérieur à celui du porc ; c’était complètement l’inverse il y a 5-6 ans », a souligné Éric Le Dû, du Crédit agricole des Côtes-d’Armor, lors de l’AG du BTPL le 14 décembre dernier. En Bretagne en 2015, la moyenne est supérieure à 500 000 € par dossier d’installation en lait : le montant a progressé en trois ans de 170 000 €. Hors installation, les dossiers d’investissement sont également de plus en plus gros : « en projet robotisation, depuis deux ans le dossier moyen tourne autour de 500 000 €. Sur le département des Côtes-d’Armor, le montant moyen des annuités par exploitation laitière est passé de 255 000 € en 2009 à 362 000 € en 2015 ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière