Aller au contenu principal
Font Size

Des laits différenciés innovants en Nouvelle-Zélande

Le saviez-vous ? Traire les vaches la nuit  permet d’obtenir un lait riche en mélatonine favorisant l’endormissement. L’entreprise privée néo-zélandaise Synlait commence à exploiter cette caractéristique pour développer un « lait de nuit » en poudre. Cette entreprise, qui est implantée dans l’Île du Sud où la production laitière est en plein boom, est clairement positionnée sur des laits différenciés. Elle transforme 660 millions de litres de lait dont 90% sont exportés et son actionnaire majoritaire est chinois.

Du « lait de nuit » et du « lait a2 »

Elle propose également un lait de vaches exclusivement nourries à l’herbe. Mais aussi un « lait a2 » dont les protéines (béta-caséine a2) sont plus digestes. « Ce lait a2 est issu de troupeaux dont toutes les vaches sont porteuses homozygotes du gène a2 », explique Mélanie Richard d’Idele.  C’est le cas de 68 des 198 fermes collectées par Synlait. Ce « lait a2 » est commercialisé essentiellement sous forme de lait infantile vers la Chine et l’Australie.  La marque ne lui appartient pas : elle est déposée par une société néo-zélandaise « a2 Milk company »  qui détient des filiales dans différents pays : Australie, Chine, Royaume-Uni, USA…"Au Royaume-Uni, elle a un contrat d'approvisionnement et de production avec Müller. Ailleurs en Europe, le lait a2 est encore rare. Il est commercialisé par une entreprise danoise Thise Mejeri et quelques fermes autrichiennes".

Après l'avoir décrié à ses débuts, le géant laitier néo-zélandais Fonterra s’y intéresse également, et vient d’annoncer en février un partenariat avec l’a2 Milk company. La coopérative entend développer ce lait à partir d’élevages australiens, et semble croire à un potentiel massif de ce lait a2.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le projet prévoit la construction sur le site de Houlbec-Cocherel d’une nouvelle stabulation en logettes pour 234 vaches laitières, en complément de celle existante pour 400 vaches.© DR
Un projet de 634 vaches dans l’Eure suspendu à la décision du Préfet
Pourra-t-il se faire ou pas ? Le projet d’une ferme de 634 vaches fait du bruit en Normandie. Le Préfet réclame quatre nouvelles…
 © D. Briand
Une astuce pour remplir les boudins de lestage
Dans l’Orne, Yoan Gallot, fils d’agricultrice, a créé une astuce pour faciliter le remplissage des boudins de lestage qui…
Covid-19 : 48 millions de litres de lait non produits en avril
Près de 40% des élevages laitiers ont réduit leur production en avril. Tous bénéficieront de l’aide de 320 €/1000 l prévu par le…
Rozenn et Gilles Héluard. « Nous essayons de valoriser au maximum les effluents pour limiter les achats d’engrais minéraux. » © Gaec Héluard
Au Gaec Héluard, les effluents couvrent la moitié des besoins en azote
Dans le Morbihan, Rozenn et Gilles Héluard valorisent au mieux les engrais organiques pour réduire la facture des engrais…
Dominique et Adrien Durécu « Nous valorisons beaucoup mieux nos prairies avec des petites parcelles. Les vaches pâturent plus et mieux. Et le résultat est payant ! » © E. Bignon
« Les vaches pâturent plus et mieux grâce au pâturage tournant dynamique »

La ferme de Dominique Durécu et de son fils Adrien, qui va s’installer au 1er juillet, possède un vrai…

stabulation vaches laitières SCL Elevage du Pla
« Notre litière malaxée est en paille broyée »
A la SCL Elevage du Pla, à Momères, dans les Hautes-Pyrénées, les éleveurs ont sept ans de recul avec leur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière