Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

« Des indicateurs précis à construire »

La FNPL se donne six mois pour faire aboutir le plan de la filière laitière validé en décembre.

Nous avons la satisfaction avec la signature du plan filière d’avoir pu recréer une dynamique interprofessionnelle. Nous discutons avec les distributeurs, les ONG et les associations de consommateurs, le travail en réseau des OP est acté : l’interprofession devient l’endroit où toute la chaine va se parler », a souligné le président de la FNPL Thierry Roquefeuil, lors d’une conférence de presse le 17 janvier.

Avec le plan filière (voir Réussir Lait janvier 2018 p.10), le syndicat souhaite « limiter la volatilité du prix du lait en stabilisant le marché intérieur, un marché qui assure les débouchés pour 60% du lait collecté ». Il veut aussi « améliorer sa valorisation en faisant reconnaître les valeurs de l’amont au travers de la signature France Terre de lait", notamment la diversité des systèmes de production. Ce socle commun n’empêchera pas une segmentation. "Nous sommes prêts à nous engager autour de ces valeurs dans des cahiers des charges à condition qu’il y ait une vraie reconnaissance en euros sur le marché intérieur ».

Faire reconnaître les valeurs de l’amont

La Loi en préparation, suite aux États généraux, permettra à l’interprofession "de faire des recommandations sur les modalités d'utilisation d'indicateurs". Le travail de construction d'indicateurs économiques, et celui encore plus difficile d' indicateurs de valorisation du socle "France, Terre de lait", reste à faire au niveau de l'interprofession. Pour les négociations commerciales en cours, la Loi Sapin 2 impose aux industriels de faire figurer le prix prévisionnel payé aux producteurs pour l’année à venir dans les négociations générales de vente transmises aux transformateurs avant le 1er décembre. "Les valeurs vont de 335 €/1000 l à 375 €/1000l, indique André Bonnard, secrétaire général de la FNPL. Mais selon l'opérateur, il peut s’agir d’un prix de base, d’un prix à composition moyenne, d’un prix pour le lait valorisé sur le marché intérieur…, certains le précisent, d’autres pas. Pour nous, tout l’enjeu est d’arriver à construire au niveau de l’interprofession quelque chose de très précis. Nous souhaitons des références à des coûts de production et à des indicateurs de valorisation des marchés ».

La future Loi prévoit par ailleurs une évaluation de l’évolution du revenu des producteurs au bout de 18 mois. Ainsi que l’augmentation du seuil de revente à perte et un encadrement des promotions: "une contrepartie pour les transformateurs."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
Une charte pour installer de nouveaux coopérateurs
Son objectif : mieux accueillir les jeunes qui font le choix d’entrer dans une coopérative laitière.
Vignette
Aux États-Unis, des conditions moins stimulantes pour la production laitière

La marge sur coût alimentaire en 2018 a été une des plus basses depuis 2013 aux États-Unis…

Vignette
L’attractivité de la filière laitière au cœur des journées des coopératives laitières
Lors d’une conférence de presse organisée le 18 avril à l’occasion de leurs journées 2019, les coopératives laitières se sont…
Vignette
Projet de fermeture de la frontière avec le Mexique : les inquiétudes des coopératives laitières

 

Le projet de fermeture de la frontière américano-mexicaine de Donald Trump et son…

Vignette
Biolait régule les volumes pour limiter ses excédents de printemps
Le premier collecteur de lait bio français (1) veut limiter ses excédents de printemps sans pénaliser la…
Vignette
Isigny Ste-Mère lance la construction de sa sixième tour de séchage
Pour accompagner la montée en puissance de ses productions de poudres de lait infantile, la coopérative normande vient d’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière