Aller au contenu principal

Aides directes et paiement unique
Des écarts importants entre exploitations laitières européennes

Résultats de simulations économiques réalisées par l´Inra de Nantes
à partir du réseau d´information comptable agricole des quinze Etats membres à l´horizon 2008.


De 4800 euros dans le Nord de l´Espagne à 63 400 euros dans l´Est du Royaume-Uni ! A l´horizon 2008, le montant moyen d´aides directes par exploitation laitière varie fortement d´un bassin de production à l´autre. Pour des raisons diverses. Il s´élève ainsi à 22 500 euros en France-Ouest (grâce aux primes maïs), à 18 800 euros aux Pays-Bas (grâce au paiement direct quota laitier), à 18 300 euros en Bavière (grâce aux aides directes issues du développement rural et des collectivités territoriales).
Les exploitations laitières spécialisées et en « système herbager » pourraient être à long terme pénalisées par un montant de paiement unique faible. ©A. Conté

Des écarts allant de 140 à 990 ?/ha
Avec un quota laitier modeste, les exploitations laitières du Massif Central perçoivent un montant d´aides directes (très légèrement) supérieur à celui des unités néerlandaises. Tandis que celles de la France-Centre recevront en moyenne 40 000 euros. La moyenne de l´Union européenne à 15 se situe à 22 000 euros(1). C´est ce qui ressort d´une analyse des données du Réseau d´information comptable agricole (Rica) des quinze Etats membres réalisée par l´Inra de Nantes(2).
Là où la grande majorité des 27 bassins de production européens définis par l´Inra se rejoignent, c´est sur le taux de dépendance par rapport aux aides directes : il représentera très souvent plus de 100 % du résultat courant.
Le montant du paiement unique découplé à l´hectare différera lui aussi de façon importante entre bassins de production. Mais il différera également au sein de chacun d´eux, en fonction principalement du niveau d´intensification et du système fourrager. Ainsi que du niveau de diversification : les exploitations diversifiées seront bien dotées. Par exemple en France-Ouest, le paiement unique s´élève à 150 ?/ha en système « herbager » et 425 ?/ha en système « maïs supérieur à 30 % ». En Italie du Nord, le montant se situe à 250 ?/ha en système « herbager » contre 990 ?/ha en système « maïs supérieur à 30 % ». En Allemagne-Bavière, on passe de 240 à 530 ?/ha, et en Espagne du Nord de 375 à 535 ?/ha. Attention, pour faciliter les comparaisons, cette simulation a été réalisée avec l´hypothèse d´un découplage total pour les grandes cultures et la viande dans tous les Etats membres (ce qui ne sera pas le cas). Et avec l´hypothèse que chaque exploitation conservera sa référence historique (ce qui ne sera pas le cas non plus).
(1) Hors modulation. Elle concernera 78 % des exploitations laitières européennes en 2008.
(2) V. Chatellier et V. Jacquerie.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Ferme des 1000 vaches: les porteurs du projet déboutés par le Conseil d'Etat
Dans une décision rendue le 23 septembre, le Conseil d’État a rejeté le pourvoi de la société exploitant la ferme des 1000 vaches…
Le chantier du nouveau bâtiment pour les vaches taries du Gaec Losser.
« Avec la hausse des prix des matériaux, notre nouveau bâtiment coûte 20 % plus cher que prévu »
Alexis Losser, un des quatre associés du Gaec Losser, en plaine d’Alsace dans…
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
Dans la Loire, le Gaec des Gauds a réussi sa conversion bio, sans baisse de productivité laitière, mais avec une profonde…
La collecte des cinq principaux bassins exportateurs a été moins dynamique en juillet, comparée au printemps.
Des marchés laitiers fermes en lait conventionnel
À la mi-septembre, les cotations des produits laitiers se redressent.
Le robot d'alimentation sur roues alimenté par une cuisine revient, pour un troupeau de 300 VL, plus cher qu'une remorque mélangeuse ou qu'une désileuse automotrice, selon l'étude.
Combien coûte un robot d’alimentation aux 1000 litres de lait ?
L’enquête sur l’automatisation de l’alimentation en élevage bovin, publiée en 2020 par l’Idele et les chambres d’agriculture des…
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable

« Fini les bâches en plastiques qui font perdre un temps fou et causent de nombreuses difficultés à chaque fois qu'…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière