Aller au contenu principal
Font Size

Des bâtiments à coût maîtrisé

Faire plusieurs devis, prendre son temps, être bien conseillé, bien choisir le lieu d'implantation... De nombreuses solutions permettent de faire de réelles économies sur les coûts d'investissement.

© A. Conte

L’évolution des structures rime très souvent avec besoin d’investir dans de nouveaux bâtiments et équipements. Pour un même projet, il est parfois possible de faire baisser significativement la facture en y consacrant assez de temps pour évaluer ses besoins, éplucher les devis… comme l'illustrent les reportages de ce dossier. Le jeu en vaut la chandelle. " En France, par exemple en zone de plaine avec du lait conventionnel, nous sommes dans la situation où, avec le prix du lait, nous n’avons pas la capacité de financer des bâtiments neufs sur un nouveau site, constate Benoît Rubin, de l’Institut de l’élevage. Il s’en fait parce que des éleveurs ont la capacité d’autofinancer une partie de l’investissement. Avec plus de 800 euros pour 1000 litres de capital investi, on se met vite dans le rouge en l’absence de capacité d’autofinancement. »

La question de la rentabilité de certains projets a entre autres poussé le Cniel à lancer un appel d’offres sur le thème de recherches sur les bâtiments laitiers. L'étude sera menée par différents partenaires jusqu’en 2020. Il faut également intégrer dans le raisonnement la notion de pertinence de l’investissement. « On a beaucoup raisonné les investissements par rapport à des niveaux d’annuités, en expliquant qu’au-delà de 80 euros pour 1 000 litres on pouvait se mettre rapidement dans le rouge. Mais ce critère ne permet pas de raisonner la pertinence de l’investissement. Cela peut même pousser à investir tant que l’on n’a pas franchi ce seuil des 80 euros. » La pertinenece se raisonne en prenant en compte le coût du temps gagné grâce à l’investissement et le retour sur investissement.

 

Lire aussi : Cinq pistes pour réduire les coûts de construction

"L'autoconstruction a divisé notre investissement par deux"

Des bâtiments semi-ouverts et économes

"Nous voulions un bâtiment économe et évolutif"

"J'ai demandé 64 devis pour construire ma stabulation"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le projet prévoit la construction sur le site de Houlbec-Cocherel d’une nouvelle stabulation en logettes pour 234 vaches laitières, en complément de celle existante pour 400 vaches.© DR
Un projet de 634 vaches dans l’Eure suspendu à la décision du Préfet
Pourra-t-il se faire ou pas ? Le projet d’une ferme de 634 vaches fait du bruit en Normandie. Le Préfet réclame quatre nouvelles…
 © D. Briand
Une astuce pour remplir les boudins de lestage
Dans l’Orne, Yoan Gallot, fils d’agricultrice, a créé une astuce pour faciliter le remplissage des boudins de lestage qui…
Vincent Battut. « Nous sommes passés récemment de 80 à 130 hectares. Donc, nous prévoyons d’augmenter le cheptel jusqu’à 110 vaches pour produire près d’un million de litres. » © Gaec Battut
« Je cherche à valoriser au mieux les effluents »
Vincent Battut, en Gaec avec sa mère dans le Puy-de-Dôme, élève 90 vaches sur 130 ha de prairie naturelle et produit 700 000…
Covid-19 : 48 millions de litres de lait non produits en avril
Près de 40% des élevages laitiers ont réduit leur production en avril. Tous bénéficieront de l’aide de 320 €/1000 l prévu par le…
Rozenn et Gilles Héluard. « Nous essayons de valoriser au maximum les effluents pour limiter les achats d’engrais minéraux. » © Gaec Héluard
Au Gaec Héluard, les effluents couvrent la moitié des besoins en azote
Dans le Morbihan, Rozenn et Gilles Héluard valorisent au mieux les engrais organiques pour réduire la facture des engrais…
Dominique et Adrien Durécu « Nous valorisons beaucoup mieux nos prairies avec des petites parcelles. Les vaches pâturent plus et mieux. Et le résultat est payant ! » © E. Bignon
« Les vaches pâturent plus et mieux grâce au pâturage tournant dynamique »

La ferme de Dominique Durécu et de son fils Adrien, qui va s’installer au 1er juillet, possède un vrai…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière