Aller au contenu principal

Des balais sur les racleurs

Le Gaec de Réthy, dans la Loire, a monté des balais sur les racleurs de la stabulation des vaches laitières pour mieux nettoyer les surfaces bétonnées, ce qui a réduit les pathologies du pied.

1 Des balais de cantonnier ont été fixés sur le volet des racleurs pour enlever la pellicule de bouse qui restait après le raclage. « Avant, les racleurs passaient neuf fois par jour, explique Pierre-Baptiste Marcoux, éleveur. Les bétons ont quelques irrégularités et le rainurage est assez profond. Depuis que nous avons mis les balais, les racleurs ne passent plus que sept fois par jour. La maladie de Mortellaro a bien diminué et le fourchet a quasiment disparu. Et, le pareur nous dit que la qualité de la corne est bien meilleure. » Le Gaec utilise de la farine de paille pour le paillage des logettes.

2 La semelle du balai est insérée et vissée dans un profilé en U de dimension adapté. Le profilé est maintenu, tous les 50 à 60 cm, par des tiges filetées qui s’insèrent dans un fer en U soudé au volet du racleur. Ainsi, quand celui-ci recule, les balais se soulèvent. « Quand on soude les supports au volet, il faut faire attention à ce qu’ils soient bien plans et que le trou du support soit bien au milieu du profilé où le balai va être tenu », précise l’éleveur.

3 La tige filetée (18 mm) est maintenue dans le fer en U par deux écrous, ce qui permet de régler la hauteur des balais. Ni trop hauts pour qu’ils soient efficaces, ni trop bas pour qu’il ne décollent pas le volet.

Cette installation a été réalisée par le père de Pierre-Baptiste Marcoux, retraité, en novembre 2014. Suite à leur usure, un réglage des balais a été effectué en août dernier. Les éleveurs estiment qu’ils devraient tenir deux ans. « Il faut prendre des balais les plus larges possibles pour qu’ils nettoient au maximum en un seul passage », ajoute le jeune éleveur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Dans le Cantal, une récolte de seigle forestier dans une vieille prairies de dactyle. © V. Vigier
Dans le Cantal, 1 400 hectares de méteil semé dans des prairies vivantes
Le sursemis de méteil permet de régénérer des prairies dégradées sans les retourner. Retour d'expérience.
Avec 103 animaux pour deux stalles, le robot n’est pas saturé. La fréquentation du groupe des primipares est très bonne. © P. Arzul
[Premières lactations] Comment expliquer la sous-production dans cet élevage ?
Dans cet élevage robotisé, le travail sur les génisses paraît optimisé et pourtant il manque 4 kg de lait sur les premières…
« Nous sommes sur des années de mutations avec une prise de risques économiques, admettent Nicolas, Olivier et Vincent (de gauche à droite). Mais le choix d'être bien dans notre métier de paysan en innovant nous fait accepter d'avoir moins de prélèvements sur ces deux années. »  © Gaec La Niro
« En bio, nous faisons le pari de vivre à trois avec 80 hectares, 50 vaches et 3 hectares de légumes »
En Vendée, le Gaec La Niro vient d'installer un troisième associé, et d'investir dans un séchoir en grange thermosolaire. Son…
Aurélien Perret. « Dès que l’on a une fenêtre météo, on sait que le matériel est prêt sous le hangar et qu’on peut démarrer ! » © M. Coquard
« Nous avons notre propre ensileuse d’occasion »
Le Gaec de la Buissonnière, dans le Rhône, récolte l’herbe avec une ensileuse d’occasion achetée en copropriété. Cette solution a…
Les 35 éleveurs du collectif invitent les consommateurs à emprunter les ribines (petits chemins en gaélique) pour renouer le contact avec les agriculteurs.   © S. Duparc
En Ille-et-Vilaine, 35 éleveurs laitiers se lancent dans la création d'une fruitière
Pour mutualiser les contraintes que sont les investissements et le travail supplémentaire liés à la transformation du lait, 35…
 © V. Bargain
300 000 € investis dans un séchoir en grange thermovoltaïque
En Vendée, le séchoir thermovoltaïque du Gaec La Niro permet de sécher du foin, avec un rendement supérieur aux séchoirs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière