Aller au contenu principal

Des astuces pour la sécurité et le confort en salle de traite

à l'EARL Derrien, dans le Finistère, les éleveurs n'ont pas de plain-pied en salle de traite mais des idées. Alain Derrien a conçu trois astuces.

1 - Pour son nouveau bloc traite et nurserie, l'EARL Derrien a opté pour une salle de traite 2*24 en simple équipement. L'objectif des éleveurs étaient de tenir les coûts avec une vitesse de traite élevée (120 VL/h). Ils n'ont pas réalisé de plain-pied entre la salle de traite et la laiterie. Ils s'organisent pour éviter d'avoir à sortir de la fosse pendant la traite, et Alain Derrien a réalisé quelques aménagements pour améliorer le confort et la sécurité.

2 - Un escalier sur mesure. Les escaliers que l'on trouve dans le commerce ont des marches peu profondes et trop hautes, selon l'éleveur. "J'ai conçu l'escalier avec les dimensions que nous voulions. Et j'ai demandé à l'entreprise qui a monté ma salle de traite de me fabriquer cet escalier sur mesure. La profondeur de la marche donne la place de poser son pied en entier. Mon escalier possède 5 marches pour une hauteur de 18,6 cm de marche, au lieu de 4 marches de 23 cm de haut dans les escaliers classiques. Ca fait une nette différente !" L'escalier ne touche pas le sol, pour un nettoyage facile.

3 et 4 - Un porte-bidon sur roues et une pompe. Pour éviter de porter le bidon pour le lait non commercialisé jusque dans la laiterie, l'éleveur a fabriqué ce support sur roues. "Il va de pair avec la pompe à turbine flexible auto amorçante. Quand on met le tuyau dans le bidon, le lait est aspiré et transféré dans le chariot à lait pour les veaux qui se trouvent dans la laiterie."

5 - Pour alimenter les veaux, l'EARL utilise un chariot à lait en inox acheté d'occasion. "J'aimerais installer une pompe et un tuyau pour que l'on n'ait plus besoin de le déplacer pour alimenter les veaux (les cases à veaux sont dans une pièce attenante)", commente Alain Derrien.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Portail réussir
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière