Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Dégâts sur maïs : les corbeaux ont été dupés par le blé

Le blé ou l’orge, utilisés comme plantes-appâts contre les taupins, ont aussi un intérêt pour protéger les semis de maïs des oiseaux.

C'est en réalisant des essais avec le Ceta 35 dans le cadre d'Ecophyto que Philippe Bougeard, éleveur en Ille-et-Vilaine a découvert de façon inattendue une nouvelle piste pour leurrer les corvidés. « Au printemps dernier, j’ai semé du maïs sous couvert de blé pour tester cette solution comme alternative aux insecticides contre les taupins sur une parcelle à risque, raconte l'exploitant. J’ai été surpris de voir que cela avait un effet très intéressant contre les corbeaux ! », Jusqu’alors, il n’avait jamais eu de souci de corbeaux. Et là, en l’espace de quatre jours, après le week-end de l’Ascension, il a retrouvé une partie de sa parcelle bonne à ressemer, avec la quasi-totalité des plants sectionnés au stade 3-4 feuilles.

Des attaques ciblées sur les bandes sans blé

Sur la parcelle de 4 hectares, seules les bandes semées sans blé ont été ravagées. Celles où du blé avait été semé à la volée (20 kg/ha) étaient intactes. « On y voyait les rangs de maïs, mais comme c’était vert partout, cela a dû leurrer les corbeaux. » Philippe a re-semé 2 hectares de maïs. « J’ai gardé de la semence fermière de blé pour renouveler l’opération ce printemps en semant en décomposé : le blé à la volée sur le labour (25-30 kg/ha), et le maïs le lendemain, après passage de la herse. »

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

tank à lait
[Coronavirus] La transformation laitière bouleversée par le Covid-19
En plein pic de production laitière, les usines doivent collecter et transformer, tout en réorientant leur…
 © F. Mechekour
Un système pour couper les filets et ficelles des balles
À l’EARL Lucas Gilbert, dans le Pas-de-Calais. Gilbert Lucas a adapté un système sur sa désileuse pour enlever les filets et…
Coronavirus : Mobilisation chez Sodiaal

Les laiteries mettent en œuvre des  mesures pour sécuriser l’activité. Exemple chez la coopérative Sodiaal dans le Nord de la…

Le Covid-19 menace les AOP laitières
Les AOP laitières sont touchées de plein fouet par la crise du coronavirus. Le Conseil national des appellations…
Gisèle Barret, éleveuse du Gaec des deux frères. « La préparation au vêlage est une réponse à beaucoup de problèmes. » © B. Griffoul
Elevage laitier : « J’ai appris à être autonome sur le troupeau »
Dans cette exploitation très diversifiée, les 85 vaches laitières côtoient vergers de pruniers et grandes cultures. Un système…
vaches laitières au cornadis
[Covid-19] Quatre leviers pour baisser les livraisons de lait de ce printemps
Dans le contexte du coronavirus, l'Institut de l'élevage rappelle quatre leviers qui permettent de répondre à l'appel d'écrêter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière