Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

De nouvelles pistes pour lutter contre les strongles digestifs

Comment choisir les troupeaux et les vaches pour lesquels un traitement strongylicides pourrait améliorer la production laitière ? Réponses grâce à une étude récente de l’Inra-Oniris.

Un traitement raisonné est d’autant plus complexe à mettre en place pour les vaches que ces dernières expriment rarement des symptômes contrairement aux génisses. En revanche, l’infestation peut avoir un impact sur leur production laitière. « Le gain de production après un traitement n’est pas systématique. Traiter tous les troupeaux et toutes les vaches n’est pas une bonne solution surtout si l’on veut éviter l’émergence de résistance chez les parasites », rappelle Nadine Ravinet d’Inra-Oniris.

Le défi est donc d’identifier des indicateurs permettant de détecter les troupeaux à risque et les vaches ayant une plus forte probabilité de gain de production post-traitement. Ce travail a été mené grâce à un essai avec traitement à la rentrée et évaluation du gain de production post-traitement en période de stabulation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière