Aller au contenu principal

Irlande
De gros investissements pour la transformation

Le gouvernement irlandais vient de dégager une enveloppe de 100 millions d´euros pour financer des projets porteurs d´avenir.


« Nous avons en Irlande un besoin énorme de rationnaliser la transformation ; c´est un sujet qui nous préocuppe beaucoup », a expliqué Catherine Lescurettes, secrétaire de l´Irish Farmers association, en rappelant qu´en Irlande, l´industrie (coopérative) est confrontée à un gros problème de saisonnalité de la production(1) et que 80 % du lait est exporté surtout sous forme de produits industriels. « Le gouvernement irlandais vient de dégager une enveloppe de 100 millions d´euros pour financer des projets porteurs d´avenir. Fin avril, 17 projets impliquant 13 entreprises et représentant 290 millions d´euros d´investissements ont été annoncés. »
Selon Catherine Lescurettes, une étude est en cours pour estimer l´impact des scénarios qui pourraient émerger du bilan de santé de la PAC sur les producteurs irlandais. ©A. Conté

Une position non finalisée
« La question la plus importante pour les éleveurs irlandais est de savoir à quel prix ils pourront vendre leur lait sur la période 2008-2015 et après l´abolition des quotas », a par ailleurs insisté la représentante irlandaise. D´après les prévisions du Fapri(2), il ne devrait rester en Irlande que 10 000 des 22 000 producteurs actuels en 2015 dans l´hypothèse d´une suppression des restitutions à l´exportation et d´une forte baisse du prix du lait (22 c). « Nous n´avons pas encore finalisé notre position. Nous avons demandé à Fapri et Teagas d´estimer l´impact des différents scénarios qui pourraient émerger du bilan de santé de la PAC sur les producteurs irlandais. Ils vont avoir besoin de prix viables. Ils auront besoin de soutien des marchés au moins jusqu´à la fin du régime des quotas. »
En Irlande, les possibilités de réduire les coûts de production sont limitées, celles d´acquérir du foncier (de 40 000 à 60 000 euros par hectare sans quota !) aussi. Et les producteurs irlandais sont en train de s´endetter dans des investissements environnementaux.

(1) Sept fois plus de lait en mai et juin qu´en juillet !
(2) Institut de recherches de renommée internationale.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Simon, Hadrien et Hugues Bellenguez. « L’adhésion au groupe lait de Simon lors de son installation, nous a permis de prendre rapidement conscience que nos charges étaient trop élevées. »
« Nous produisons deux fois plus de lait à moindre coût »
Au Gaec du Calvaire, dans le Pas-de-Calais. Grâce au groupe lait et au soutien de son père, Simon Bellenguez a réussi à produire…
L’élevage de Renato Aceto, dans le Sud de l’Italie, envisage de traire plus de 1 000 vaches avec le concept de traite par lots VMS d’ici le printemps 2022.
DeLaval propose un nouveau concept pour la traite robotisée
Traire des lots de vaches à heures fixes avec des robots, tel est le principe du concept VMS Batch milking dédié à l’optimisation…
Michel Lacoste était éleveur laitier dans le Cantal et président du Cnaol
Décès de Michel Lacoste, président du Cnaol

Le Cnaol (AOP laitières), la FNPL ainsi que l’interprofession laitière annoncent, le 22 novembre, le décès de…

Collecte de lait par la Société laitière des Monts d'Auvergne chez les éleveurs du Massif du Sancy pour la fabrication de Saint-Nectaire AOP. Salarié de la laiterie chez l'éleveur près du camion, dans la cour de ferme. Industrie agroalimentaire.
Prix du lait en hausse et collecte en baisse en France en septembre
La hausse du prix du lait conventionnel ne suffit pas à couvrir toutes les hausses de charges. Le prix du lait bio recule pour le…
Les trois associés Philippe, Pierre-Louis et Damien. «On apportait du foin séché en grange depuis 2016, mais les résultats n'étaient pas ceux attendus.C'est l'apport d'eau qui a permis de valoriser la ration.»
« Nous couplons séchage en grange et méthanisation »
Dans les Côtes-d’Armor, l’EARL Dolo est passée d’un système basé sur l’ensilage d’herbe et de maïs au foin séché en grange pour…
Les incertitudes - météo, Covid-19, demande chinoise - pèsent sur les équilibres des marchés laitiers.
Les prix des produits laitiers très élevés en octobre novembre
Les cotations de beurre, crème, poudre de lait, de lactosérum, fromages européens... affichaient des niveaux particulièrement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière