Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elevage
Dans la Sarthe, opération pilote de collecte de déchets vétérinaires

C´est une première en France. Une collecte des déchets d´activités de soins vétérinaires vient d´être lancée pour tous les éleveurs de la Sarthe.


Mettre en place une filière pérenne de collecte des déchets d´activités des soins vétérinaires à l´échelon d´un département sur deux ans : tel est le défi lancé dans la Sarthe par la Chambre d´agriculture, le Groupement de défense sanitaire, et le Groupement technique vétérinaire avec l´appui du GIE Bretagne Pays-de-la-Loire et de nombreux partenaires sarthois.
L´action s´adresse aux 3500 éleveurs du département. Sont concernés les déchets d´activités de soins vétérinaires à risques infectieux : les piquants (aiguilles) et coupants (scalpels, lames), les seringues diverses, les matériels souillés, les matériels d´insémination, les flacons vides ou restes périmés de médicaments.

Sont exclus les produits volatils ou explosifs, les bombes aérosols incompatibles avec l´incinération, les thermomètres, les piles, les déchets radioactifs et les déchets anatomiques ou cadavres d´animaux.
La collecte repose sur le volontariat des éleveurs. Concrètement, des fûts de collecte leur seront proposés au prix de 19,50 euros. Le premier achat sera partiellement financé par le conseil général de la Sarthe qui interviendra à hauteur de 10 euros pour chaque conteneur (sur un total de 2000 fûts).
©D.Lucas

©DR Les vaches de réforme sont mises à l´herbe

Objectif 2004 : toucher 20 % des éleveurs
Ces fûts « médi-collecte » agréés (aux normes Afnor, à usage unique, étanches incinérables et inviolables une fois fermés) sont à retirer dans les 40 points de collecte du département (première distribution fin juin).
Ils devront y être rapportés lors des journées de collecte trimestrielles (la première est fixée au 28 septembre). Les déchets seront incinérés dans l´usine d´incinération agréée du Mans. L´objectif des organisateurs est de toucher 20 % des éleveurs en 2004, 60 % en 2005 et 100 % en 2006.

Renseignements : S. Hallereau (Chambre d´agriculture de la Sarthe), au 02 43 29 24 47.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
Un premier vaccin contre les mammites à Streptococcus uberis
Le principe du vaccin du laboratoire Hipra est d'empêcher le germe d’adhérer à l’épithélium mammaire et de s'organiser en biofilm.
Vignette
Bovins : La teigne est une zoonose de saison
Les bâtiments surpeuplés, manquant de luminosité et de ventilation, trop humides sont des conditions favorisant l’apparition de…
Vignette
L’acupuncture soigne aussi les bovins
Issue de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture vise à renforcer l’équilibre général de l’animal pour l’aider à…
Vignette
Pâturage : attention aux diarrhées au printemps !

Youpi ! C'est le printemps. L'herbe est abondante et pousse dru, les vaches sont impatientes de…

Vignette
Délégation des génisses : limiter les risques sanitaires
Un protocole de suivi sanitaire est proposé par le GDS de Bretagne aux naisseurs et aux éleveurs de génisses pour réduire les…
Vignette
Pourquoi ma vache bave-t-elle ?

Au début, c’est un petit filet de salive qui s’échappe de la commissure des lèvres ou un peu de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière