Aller au contenu principal

Création de l’Association des fruitières de l’Albanais

Tomme de Savoie.
Tomme de Savoie.
© Coopérative des Rives du Fier

En Savoie et Haute-Savoie, quatre coopératives - les coopératives du Val de Fier, des Rives du Fier, des Trois massifs et de Sales - se sont associées en juillet 2013. Elles collectent au total 45 millions de litres auprès de 220 producteurs.
« Cette association est une étape transitoire vers une fusion d’ici deux ans », précise Sébastien Grange, son président. La décision de travailler sur un projet de fusion remonte à janvier 2011. « Elle avait été prise dans un contexte d’excédents de lait, dans l’idée de consolider les ateliers de transformation AOP et IGP de trois coopératives et de se spécialiser sur des produits de diversification (fromages non AOP-IGP) sur le site de la coopérative de Sales. »
Trois millions d’euros ont déjà été investis par les producteurs dans la rénovation du site de Sales pour fabriquer une pâte pressée cuite (Cœur de Savoie). Des travaux se chiffrant à un million d’euros ont également démarré sur l’atelier IGP Tomme de Savoie de la coopérative des Rives du Fier. Sont encore dans les cartons un projet de rénovation de l’atelier Emmental de Savoie de la coopérative du Val de Fier (1 million d’euros) ainsi qu’un projet de nouveau fromage sur le site de la coopérative de Sales.


Un site dédié aux produits de diversification pour écouler les surplus


« La réflexion est bien engagée mais les deux mauvaises années climatiques et le retournement de conjoncture compliquent la réflexion », souligne Sébastien Grange. Tous ces investissements sont financés sur des retenues sur la paye de lait et sur des fonds dédiés au dégagement du lait en excédent.
L’Association des fruitières de l’Albanais a aussi pour mission d’harmoniser les propositions de contrat annuel de vente de lait qui sont faites aux conseils d’administration des quatre coopératives ; celles-ci restent décisionnaires.
« Nos coopératives sont dans un système de gestion indirecte, rappelle-t-il. Elles sont propriétaires des ateliers de transformation et ont un contrat de location-gérance avec Chabert, le fromager à qui elles vendent le lait(1) ; celui-ci assure la transformation du lait et la commercialisation des fromages. »

 

 


(1) Prix de base moyen 2013 avant effet qualité 395 €/1000 l.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les betteraves fourragères sont majoritairement mélangées à de la paille, du foin ou de l’ensilage de maïs.
Les éleveurs laitiers sont de plus en plus séduits par la betterave fourragère
La betterave fourragère assure une sécurité alimentaire à l’élevage, tant en volume qu’en valeur nutritionnelle. Quelle que soit…
Dans les conditions climatiques actuelles, de nombreux chantiers de récoltes de maïs commenceront avant le 15 août.
Les récoltes de maïs fourrage ont déjà commencé
Les premiers chantiers d’ensilage de maïs fourrage ont déjà débuté.
En aménageant une ancienne grange en escape game, Romain Soucaze entend attirer un nouveau public sur sa ferme où il vend du lait cru et du beurre.
Un escape game à la ferme
Enfermés dans une ancienne grange, les visiteurs de la ferme « Chez Sancet » découvriront au fil des énigmes la tradition…
La FNPL promet des manifestations si le prix du lait n’augmente pas à la rentrée
Le syndicat met la pression sur les distributeurs : si le prix de la brique de lait n’augmente pas d’ici le 1er
La proximité des exploitations facilite les collaborations entre éleveurs et céréaliers
Contractualisez-vous avec des céréaliers pour sécuriser vos stocks ?
Des synergies sont possibles entre exploitations d’élevage et de grandes cultures. Cette coopération peut notamment vous…
La part de marchés de la marque Candia dans le rayon des lait de consommation s'élève à 17,5% (+0,2%/2020)
Un résultat en hausse pour Sodiaal mais encore loin de ses ambitions
Après une année tout juste à l’équilibre, la coopérative affiche en 2021 un résultat courant de 10 millions d’euros pour un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière