Aller au contenu principal
Font Size

[Covid-19] Les procédures pour accueillir votre vétérinaire

Une  fiche de la SNGTV rappelle les procédures à suivre pour limiter la transmission du coronavirus lors des visites du vétérinaire en élevage. En voici les grandes lignes.

© D.R.

Eviter que le virus ne rentre, éviter qu’il circule et éviter qu’il ne sorte. Tel est l’objectif des règles de biosécurité à mettre en place au niveau de votre élevage. La SNGTV (Société nationale technique des groupements techniques vétérinaires) récapitule dans une fiche quelques conseils pour que le travail du vétérinaire, lors d’une visite en élevage, puisse être fait dans le respect de la sécurité des intervenants. Des conseils qui sont basés sur la réduction maximale des contacts et l’adoption de gestes barrières.

1 – Lors de l’appel :  voyez avec le vétérinaire si l’intervention peut être reportée. Si ce n’est pas le cas, vos réponses aux questions posées par l’ASV rendront l’intervention plus efficace. Elles permettront de tenir compte des recommandations qui suivent.

2- Préparation de l’intervention: l’objectif est que celle-ci  dure le moins longtemps possible et respecte les gestes barrières. Pour cela :

  • Prévoyez le matériel d’intervention (cordes, licols, mouchettes, seaux d’eau, pédiluve…)
  • Assurez si possible la contention de l’animal dès que vous êtes prévenus du passage du vétérinaire.
  • Seules les personnes indispensables à l’intervention doivent être présentes à proximité.
  • Respectez en continu les règles de distanciation (distance de 2 mètres avec le vétérinaire)
  • Le vétérinaire doit pouvoir se laver les mains en arrivant (demandez s’il a prévu normalement  ses propres savon et serviette, à défaut prévoyez du savon désinfectant et du papier essuie-main jetable)
  • lors de l’examen de l’animal ou des animaux : si l’intervention nécessite une proximité entre l'éleveur et le vétérinaire (chirurgie, vêlage…), il est conseillé, pour l’éleveur et le vétérinaire, de porter un équipement de protection a minima un masque et d’éviter le face à face lors de l’intervention. Dans la mesure du possible, ne touchez pas le matériel du vétérinaire.

3- Départ du vétérinaire : s’assurer que celui-ci puisse se laver les mains et les bottes, et laisser le matériel jetable dans une poubelle dédiée. Laissez les médicaments délivrés quelques heures sans les toucher avant l’utilisation, ou lavez et désinfectez vos mains et ne touchez pas votre visage après avoir manipulé les emballages des médicaments.

Lire aussi Quelles mesures s'appliquent aux vétérinaires

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Benjamin Boileau, avec sa fille Lily. Cent hectares autour de la ferme sont pâturables. © V. Bargain
Cinq races pour des croisements trois voies
Le Gaec de Rublé en Loire Atlantique a réalisé un gros travail sur la génétique pour l’adaptation du troupeau au…
La laiterie des Montagnes d’Auzances a créé la beurrerie dans des locaux existants pour fabriquer des petits volumes à forte valeur ajoutée. © LMA
Dans la Creuse : Le beurre de baratte pour sortir du marasme du lait UHT
La laiterie des Montagnes d’Auzances a lancé une fabrication de beure de baratte en partenariat avec Montlait pour pérenniser une…
vaches laitières au pâturage agriculture biologique
La filière laitière bio française dessine son modèle
Pour éviter une crise de confiance, le lait bio doit garder sa longueur d'avance face aux laits différenciés, et montrer ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière