Aller au contenu principal

Covid-19 La Confédération paysanne prône une réduction obligatoire de la production de 18 %

Coronavirus. Le syndicat demande qu’une réduction obligatoire et immédiate des volumes à hauteur de 18 % soit mise en place, soit bien au-delà des préconisations du Cniel. 

© F. Mechekour/archives

« La réduction des volumes pour le mois d’avril 2020 doit être de 18% par rapport aux volumes produits en avril 2019, ce qui correspond au volume déjà surstocké ou détruit en ce moment chaque semaine », selon le syndicat. Dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui, la Confédération paysanne estime qu’il faut « réduire aujourd’hui pour exister demain », mais bien au-delà de la proposition du Cniel. « Le Cniel propose une réduction volontaire nationale des volumes de 2 à 5% sur la base de la production d’avril 2019, indemnisée par l’enveloppe financière de l’interprofession. Cette réduction n’est pas suffisante puisque 18% du volume laitier est en surplus chaque semaine, et celui-ci risque d’augmenter avec le pic de production printanière », estime la Conf’ - [Covid-19] Le Cniel propose un fonds collectif d'aide à la réduction de la production laitière

« La crise sanitaire actuelle menace l’avenir et la viabilité de l’ensemble de la filière laitière. La première semaine de confinement a été catastrophique pour le grand export et la situation est toujours compliquée pour l’export en Europe',  selon le syndicat.« Associés à la période de pic de production printanière, ces éléments entraînent une surproduction laitière qui est, dans un premier temps, absorbée par les stocks publics et privés sous forme de beurre et de poudre. Cette solution, structurelle à la filière, pénalise les éleveurs et éleveuses, car l’accumulation de stocks industriels se traduira par une chute du prix du lait à la ferme et ce, durant plusieurs mois voire plusieurs années après la crise. »

« Réduire aujourd’hui pour exister demain »

La Confédération paysanne propose aux éleveurs de s’inspirer des mesures techniques de réduction de volume proposées par l’Idele et leurs laiteries pour réduire leur production à la ferme - [Covid-19] Quatre leviers pour baisser les livraisons de lait de ce printemps. « C’est un effort collectif et solidaire absolument indispensable à la pérennité des structures laitières et des entreprises impliquées. Tous les producteurs.trices, y compris en circuit bio, doivent mutualiser leurs efforts pour préserver l’équilibre de toute la filière (…)." La Confédération paysanne se dit « consciente de l’effort et des sacrifices que cela représente pour les éleveurs et les éleveuses », mais « celui-ci est indispensable pour permettre à la filière laitière française de survivre à la crise sanitaire actuelle. »

Lire aussi : La FNPL demande un dispositif pour aider la réduction des volumes de lait produits

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Les associés et salariés du Gaec de la Branchette se sont organisés avec une grande polyvalence pour faciliter la répartion du travail et le remplacement. © Gaec de la Branchette
Au Gaec de la Branchette, près de 1,4 million de litres de lait bio pilotés au plus juste
En Ille-et-Vilaine, les cinq associés du Gaec de la Branchette produisent 1,360 million de litres de lait bio avec 180 vaches. Si…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière