Aller au contenu principal

[Contenu partenaire] Sécuriser la mise à l’herbe des vaches laitières avec pHix-up

Au printemps, la mise à l’herbe est souvent synonyme de perte de production chez les vaches laitières. La tétanie d’herbage en est peut-être la raison. La maladie provoque une diminution de l’appétit, de la production laitière et du taux butyreux du lait. En cause : un manque de magnésium souvent associé à une baisse de pH ruminal. La solution pHix-up permet de réduire ce risque. Explications…

Au printemps, l’herbe jeune au pâturage est riche en azote soluble et glucides fermentescibles, pauvre en cellulose, et le rapport magnésium sur potassium (Mg2+/K+) est faible. Conséquence, l’absorption intra-ruminale du magnésium baisse. C’est la tétanie d’herbage.

Au pâturage : attention à la tétanie d’herbage

logo phixup

La maladie présente un risque élevé pour les vaches laitières durant les deux premiers mois de lactation. Les animaux sortent, en effet, d’une longue période en stabulation et subissent une perte de poids suite au vêlage. « Plusieurs facteurs de stress se cumulent : une faible ingestion et des températures basses peuvent déclencher une importante décharge d’adrénaline. Celle-ci entraîne une action lipolytique rapide avec une soudaine mobilisation des réserves lipidiques, et une diminution de la concentration en magnésium du plasma sanguin, causant la tétanie d’herbage », explique les experts de la société Timab Magnesium. Cette maladie est caractérisée par des troubles neuromusculaires et digestifs, accompagnés d’une baisse de l’ingestion et de la production laitière. Dans les cas les plus graves, l’animal peut mourir.

Sécuriser le pH ruminal

Lors de la période de mise à l’herbe, la présence de glucides fermentescibles, associée à une faible proportion de cellulose dans l’herbe jeune ingérée, entraîne une forte production d’acides gras volatils dans le rumen. Leur accumulation provoque une acidification du pH pouvant aboutir à une sub-acidose ruminale. À savoir un pH < 5,8 pendant plus de 3 heures. Ce pH faible provoque une diminution de la prise alimentaire, de la production laitière et du taux butyreux du lait. Le coût de production augmente donc. La perte économique est estimée, en moyenne, à 1 euro par vache et par jour (Plaizier et al., 2008).

tétanie de l'élevage
pHix-up : une source de magnésium pour protéger vos vaches hautes productrices

Des études montrent l’effet positif de pHix-up

Pour réduire le risque, les ruminants ont besoin d’un apport accru de magnésium soluble dans le rumen. L’effet positif de pHix-up sur le pH ruminal a été démontré lors d’essais incluant plus de 10 000 vaches laitières dans le monde entier. La production laitière et de la matière grasse totale progresse également avec pHix-up. En moyenne, l’ECM (Energy Corrected Milk) et la matière grasse totale ont été augmentés (p < 0,001) de 1,2 kg et 50 g par vache et par jour.

 

Le magnésium présent dans pHix-up, à raison de 48,5 % est hautement soluble. Le produit est une bonne source de Mg2+ pour les ruminants durant la période à risque de tétanie d’herbage. Avec une capacité de neutralisation d’acides de 39,0 meq/g, pHix-up est parfaitement adapté pour une consommation d’acides rapide et durable. La persistance de 97 % de l’effet du produit après 6 heures in vitro apportant une protection complète pour vos vaches laitières.

 

Pour plus d’informations :
timabmagnesium@roullier.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sylvia Marty et Jean-François Cornic. « L’augmentation des taux et celle des effectifs compensent partiellement la baisse du litrage ; mais ce qui nous importe le plus, c’est la plus-value sur la qualité de vie. »
« Nous sommes passés en monotraite cinq ans après l’installation »
À la Ferme de la Meuh, dans le Morbihan, les vaches sont traites toute l’année une seule fois par jour. Depuis un an et demi, les…
En Europe, les prix du lait montent mais la collecte baisse encore
Les cotations des produits laitiers sont à des niveaux très élevés.
Il faut éviter les virages serrés en entrée et sortie de boviduc.
Le boviduc pour aller pâturer en toute sécurité plus loin et plus vite
Le coût du boviduc dépend de la largeur de la route, des réseaux enterrés et du besoin de terrassement. Si cela est possible, il…
Benoît Fontaine, associé du Gaec des deux vallées.
« Des chemins en béton : le meilleur investissement que j'ai fait ! »
Le Gaec des deux vallées, dans la Manche, est très satisfait de son chemin en béton de 780 mètres sur deux mètres de large, que…
Éric Chavrot, 51 ans, et Serge Drevet, 56 ans. « Le  bâtiment se prêtait à l’installation du robot ; le seul problème est la difficulté d’accès au pâturage. »
En Isère: « Nous cherchons à automatiser au maximum pour produire notre contrat de 625 000 litres de lait»
Le Gaec des Sources, à 550 mètres d’altitude en Isère, dégage un bon revenu malgré des annuités élevées liées à l’installation d’…
Outre-Manche, l’intérêt des éleveurs pour la pelouse synthétique tend à en augmenter le prix.
En Angleterre et Irlande, des chemins de pâturage solides et fonctionnels à moindre prix
Avec de grands troupeaux, les systèmes pâturants britanniques et irlandais doivent assurer la qualité des chemins à moindre coût.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière