Aller au contenu principal

[Contenu partenaire VIDEO] Fullwood Packo : « Ce roto compact de 28 places a limité les coûts des travaux »

Maëlenn et Maxime Raoul ont rejoint leur père, Yvon, sur la ferme familiale. Désormais spécialisés dans la production laitière, les éleveurs ont investi dans un roto 28 places, l’Hélios de Fullwood Packo. Un témoignage à retrouver en vidéo.

Cinq générations se sont succédé sur cette ferme familiale, à Pommerit-le-Vicomte (Côtes-d’Armor). Avec l’installation de Maëlenn et de son frère Maxime, Yvon Raoul a cédé 40 vaches allaitantes. Le cheptel laitier est alors monté de 50 à 110 vaches laitières. « Nous avons d’abord construit la fosse à lisier, installé les logettes, le racleur et le DAC », explique Maxime Raoul.

Voir aussi - Fullwood Packo : « Les robots se sont adaptés au bâtiment »

Traire seul 110 vaches en 1 h 10

Après avoir stabilisé leur système, les éleveurs ont décidé de renouveler leur installation de traite. Ils n’ont pas opté pour le robot, restant fidèle à leur système basé sur le pâturage. Autre critère de choix : traire seul les 110 Prim’Holsteins. « Avec une 2x10, c’est difficile de suivre. Nous avons préféré un roto qui s’adapte à la cadence du trayeur. Je mets 1 h 15, Maëlenn va un peu plus vite que moi. C’est un vrai confort, on mettait 3 h dans notre 2x6 », sourit Yvon Raoul. Les vaches ont aussi vite pris leurs marques. Le temps de traite par vache a baissé. Le stress des animaux est réduit et le rythme du roto permet de brancher chaque vache 30 secondes après le premier jet. Tous ces éléments se sont traduits par une baisse régulière du taux de cellules qui se stabilise à 50 000 contre 150 000 auparavant.

Voir aussi - Fullwood Packo : « Nous avons installé deux robots dans un bâtiment de 1979 sans tout casser »

Un roto de traite installé dans un bâtiment existant

Les éleveurs ont visité une quinzaine de roto de traite avant de choisir l’Hélios de Fullwood Packo. Cette installation est équipée de 28 postes en traite intérieure. « C’est plus simple de gérer le trempage et le post-trempage et les traitements. On s’y sent bien », indique Maëlenn Raoul. Avec le système Fullstart, le trayeur est également assisté. La pulsation se déclenche automatiquement, sauf si une vache nécessite un soin particulier. Ces informations sont programmables, comme les animaux à orienter vers le box de tri.

Le dimensionnement du roto a été préconisé par les Ets Guillou Frères, revendeur Fullwood Packo. « Par rapport au nombre de vaches et au coût d’installation, c’était le meilleur compromis. C’était l’un des modèles le plus compact », détaille Maxime Raoul. L’Hélios a donc pu s’insérer dans un bâti-ment existant et limiter les coûts d’installation.

 

Voir aussi - Fullwood Packo : 200 vaches, 10 postes de traite et toutes les options

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par rapport à 2020. Après…
Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Damien Lacombe, président de Sodiaal
Sodiaal: un résultat courant 2020 tout juste à l’équilibre
La coopérative laitière annonce en 2020 un résultat courant consolidé à 1,3 millions d’euros, et un Ebitda au même niveau qu’en…
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
Maria Del Mar et Alfonso Lodos avec leur fille et leurs deux neveux. « Nous avons investi pour rendre notre ferme attrayante. Pour nous, ce serait un bonheur si l'un des trois enfants prenait la relève. » © Camilo Friol
[En Espagne] Les associés de la SAT Lodos e Pérez parient sur l’avenir du lait
En Galice, la famille Lodos a investi 1,4 million d’euros en 2019 pour améliorer le confort de travail et celui des 160 vaches du…
En dehors de la période hivernale, les veaux devront obligatoirement à partir de six semaines, avoir accès à une aire extérieure et/ou pouvoir pâturer.  © F. Mechekour
Le nouveau règlement européen bio se précise
Le règlement européen s’appliquera au 1er janvier 2022. Les changements les plus importants concernent les bâtiments.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière