Aller au contenu principal

Contention des bovins : Zoom sur quatre solutions choisies par des éleveurs

Bâtiment circulaire, lève-tête ou maintien-tête, astuces pour aménager une cage de contention ou un système pour lever les pattes arrière... Retour sur des choix d'éleveurs déjà publiés dans Réussir Lait.

Contention des bovins : Zoom sur quatre solutions choisies par des éleveurs
© F. Mechekour
 

Un bâtiment circulaire avec zone de tri centrale

 

 
© F. Mechekour

 

Dans la Manche, le Gaec du Gard a opté pour un bâtiment circulaire et ouvert sur 360 degrés. Son aménagement intérieur permet d’intervenir seul et en toute sécurité sur les 140 bovins qu’il abrite.

 

 

 

 

 

Raphaël Legendre, un des deux associés du Gaec. « Nous voulions un bâtiment lumineux, bien ventilé et permettant d’intervenir seul sur les animaux. » © F. Mechekour

 

 

Une cage de contention très bien aménagée

 

 
© F. Mechekour

 

Dans la Manche, Jean-François Dorenlor a aménagé sa cage de contention pour faciliter et sécuriser le parage de ses vaches : partie basse de l'arrière de la cage biseautée pour accéder aux jarrets en se positionnant sur le côté, sous-ventrière pour soulager les animaux quand il leur lève la patte arrière, deux leds de 10 watts installés à l'arrière de la cage pour améliorer l'éclairage, tous les outils à portée de main...

 

Des équipements pour contenir et maintenir la tête au cornadis

 

 
Nicolas Fournier, concepteur du maintien-tête. « Quand la bête est maintenue, elle reste calme et n’est pas traumatisée.C’est le fait de bouger qui la stresse. » © Oméga-animal

 

Les lève-têtes et maintien-têtes permettent d'effectuer en toute sécurité des soins au cornadis en contenant la tête de l'animal en position relevée (pratique pour faire ingérer un bolus, des vermifuges, des aimants...) ou en position basse (écornage, piqûre intramusculaire, changement d'une boucle...). Le tout sans traumatiser l'animal.

 

Un palan sur rail pour lever les pattes arrière

 

 
Patrice Chazelle, dans la Loire. © B. Griffoul

 

Dans la Loire, Patrice Chazelle a installé un palan électrique (500 kg de capacité de levage) à l'arrière du cornadis pour lever à l'aide d'une sangle les pattes arrière des vaches. Le palan à télécommande filaire est boulonné sur des roulettes de guidage. Il circule dans un rail de portail de 5 mètres de long fixé sur la panne d'un plafond de bois par des équerres tous les 50 cm. Depuis plus de dix ans qu'il utilise son astuce, l'éleveur n'a jamais pris de coup. Il a également fabriqué un support de cornadis pour les pattes avant.

Coté web

Retrouvez les versions complètes des articles sur notre site : www.reussir.fr/lait/contention

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sylvia Marty et Jean-François Cornic. « L’augmentation des taux et celle des effectifs compensent partiellement la baisse du litrage ; mais ce qui nous importe le plus, c’est la plus-value sur la qualité de vie. »
« Nous sommes passés en monotraite cinq ans après l’installation »
À la Ferme de la Meuh, dans le Morbihan, les vaches sont traites toute l’année une seule fois par jour. Depuis un an et demi, les…
Benoît Fontaine, associé du Gaec des deux vallées.
« Des chemins en béton : le meilleur investissement que j'ai fait ! »
Le Gaec des deux vallées, dans la Manche, est très satisfait de son chemin en béton de 780 mètres sur deux mètres de large, que…
Il faut éviter les virages serrés en entrée et sortie de boviduc.
Le boviduc pour aller pâturer en toute sécurité plus loin et plus vite
Le coût du boviduc dépend de la largeur de la route, des réseaux enterrés et du besoin de terrassement. Si cela est possible, il…
Éric Chavrot, 51 ans, et Serge Drevet, 56 ans. « Le  bâtiment se prêtait à l’installation du robot ; le seul problème est la difficulté d’accès au pâturage. »
En Isère: « Nous cherchons à automatiser au maximum pour produire notre contrat de 625 000 litres de lait»
Le Gaec des Sources, à 550 mètres d’altitude en Isère, dégage un bon revenu malgré des annuités élevées liées à l’installation d’…
Outre-Manche, l’intérêt des éleveurs pour la pelouse synthétique tend à en augmenter le prix.
En Angleterre et Irlande, des chemins de pâturage solides et fonctionnels à moindre prix
Avec de grands troupeaux, les systèmes pâturants britanniques et irlandais doivent assurer la qualité des chemins à moindre coût.
L'inconvénient du chemin cailloux et sable en couche de finition, est qu'il demande un entretien régulier.
Les matériaux à privilégier pour vos chemins de pâturage
Des matériaux disponibles sur l'exploitation et à proximité : telle est l’option à privilégier pour vos chemins de pâturage. Mais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière