Aller au contenu principal

[Conseil en élevage] Le groupe Seenergi lance le service Explore

Avec sa nouvelle offre de services Explore, Seenergi franchit un nouveau cap dans la valorisation des données issues des élevages.

© Seenergi

Plus de réactivité et de proactivité pour simplifier la vie des éleveurs laitiers au quotidien, tel est le concept de ce nouveau service proposé par Seenergi.  « Tous les éleveurs connaissent le contrôle laitier. Au départ il s’agissait de mesurer des poids de lait et d’analyser des taux et des cellules. Aujourd’hui, les entreprises de conseil du groupe Seenergi (1) utilisent de nouveaux indicateurs. Toutes ces données, anciennes et nouvelles, sont valorisées par les conseillers qui deviennent proactifs. »

L’offre Explore regroupe des données issues des capteurs Medria (chaleurs, rumination, santé…), de GénoCellules, des robots ou des salles de traite connectées, du contrôle Laitier et des analyses fines du lait.

Ce qui est nouveau, c’est la proactivité. Les données quotidiennes de Medria remontent (2) dans l’outil du conseiller. Il est en veille. L’éleveur reçoit des notifications. « Proactivité et réactivité permettent de rentabiliser l’investissement de l’éleveur dans le génotypage (pour GénoCellules) et dans Medria », selon Seenergi.

« Les nouvelles technologies fournissent une multitude d’informations. Les éleveurs s’y perdent parfois. L’objectif d’Explore est de leur donner des indicateurs simples et pertinents. L’offre s’adapte à leurs objectifs : qualité du lait, santé, nutrition, reproduction, génétique, renouvellement. Les notifications et la valorisation des données (outils connectés, génotypage, analyses…) par le conseiller permettent d’aller à l’essentiel, de simplifier la vie de l’éleveur au quotidien. »

(1) Groupe Seenergi : Seenovia, Littoral Normand, Seenorest (Optival – Oxygen), ECEL 25-90 et OrigenPlus.

(2) La remontée des données se fait grâce à DataHub. Il s’agit de la plateforme d’échanges de données à haut débit développée avec FCEL. Elle concerne les élevages équipés de robot, de salles de traite connectées et de Medria. Elle permet d’alimenter automatiquement le logiciel éleveur en données de reproduction et d’inventaires (IA, diagnostics de gestations, cartes animales…).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Ludovic Ménoret préfère se concentrer sur la production de lait plutôt que sur les cultures. © V. Bargain
« Seul sur mon exploitation laitière, je délègue tous les travaux de culture »
Installé en 2016, Ludovic Ménoret a choisi de déléguer presque tous les travaux des champs. Un fonctionnement qui permet de…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Les quatre associés du Gaec Ferme du plateau. © B. Griffoul
Changement climatique : Un bâtiment pour 120 vaches poreux sur toutes ses faces
Au Gaec Ferme du plateau, dans la Loire, toutes les façades de la stabulation, située sur un site venté, laissent passer l’air et…
Jonathan Karcher, Gilles Urban et Gaëtan Karcher, associés du Gaec Hohrain depuis 2016. © C. Reibel
« Le lait de pâturage est un plus pour le bien-être de nos animaux comme pour nous »
Au Gaec Hohrain, à Mietesheim dans le nord du Bas-Rhin, Gilles Urban, Jonathan et Gaëtan Karcher ont saisi au bond en 2017 la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière