Aller au contenu principal

Traitements antibiotiques
Comment les bactéries font de la résistance

La mutation est l´une des armes favorites des bactéries pour résister aux antibiotiques.


«Alerte ! C´est une véritable hécatombe. Les antibiotiques nous attaquent. Fuyons ! », s´écrie une bactérie. Une Salmonella typhimurium, bien installée dans l´intestin d´une vache, ne semble pas impressionnée par la situation. « Moi, je reste. Les antibiotiques ne m´impressionnent plus. »

Puis elle explique à sa consour les 4 moyens utilisés par les bactéries pour résister aux antibiotiques. Le premier consiste à modifier la structure de la cible de l´antibiotique, qui devient inefficace. «Ainsi, je suis moins sensible aux quinolones, suite à une mutation modifiant mon ADN-gyrase.» La deuxième parade consiste à empêcher l´antibiotique de pénétrer dans la bactérie en modifiant les porines, portes d´entrée dans la membrane. La troisième solution, plus radicale, consiste à détruire l´antibiotique. «Par exemple, je dispose d´une béta-lactamase détruisant les pénicillines comme l´ampicilline.» Enfin, les bactéries peuvent favoriser l´élimination de l´antibiotique présent dans leur cytoplasme. Ce mécanisme est utile contre les quinolones et les tétracyclines. «C´est extraordinaire, s´écrie la voisine, mais comment se procure-t-on l´un de ces systèmes de résistance ?»
Ceux-ci sont généralement le fait de mutations. Pascal Sanders, directeur du laboratoire des médicaments vétérinaires à l´Afssa de Fougères (35) précise : «La fréquence des mutations est faible (une mutation pour un milliard de réplication de bactéries), mais leur nombre est important parce qu´il y a énormément de bactéries.»

Respecter la durée de traitement
Dans certains cas, la résistance d´une bactérie est liée à la présence de gènes pré-existants, qui après mutation dégraderont mieux l´antibiotique (résistance aux amino-glucosides), ou augmenteront son élimination. L´autre solution consiste à transférer le gène de résistance d´une bactérie à une autre, par exemple grâce à l´échange de plasmides.
« La résistance peut être croisée. La bactérie résiste alors aux antibiotiques de la même famille, souligne Pascal Sanders. D´autres développent une résistance multiple. Elles sont capables de résister à plusieurs familles d´antibiotiques. Ainsi, une Salmonella typhimurium DT104 penta-résistante résiste à cinq antibiotiques de différentes familles (ampicilline, tétracycline, chloramphénicol, streptomycine et sulfamides) et certaines sont devenues moins sensibles aux fluoroquinolones. »

Un traitement antibiotique peut aggraver la résistance « en favorisant la multiplication de bactéries résistantes au détriment des sensibles ». Attention aussi à respecter la posologie et la durée du traitement. Les vaches malades peuvent répandre plusieurs dizaines de millions de Salmonella typhimurium par gramme de bouse. Pour lutter efficacement contre cette bactérie, le recours à un antibiogramme et la prescription de votre vétérinaire sont incontournables. « Ah non pas lui ! ! ! », s´écria la Salmonella typhimurium avant de succomber sous le regard éberlué de sa voisine à un traitement contre lequel elle n´avait pas encore prévu de défense.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Les associés et salariés du Gaec de la Branchette se sont organisés avec une grande polyvalence pour faciliter la répartion du travail et le remplacement. © Gaec de la Branchette
Au Gaec de la Branchette, près de 1,4 million de litres de lait bio pilotés au plus juste
En Ille-et-Vilaine, les cinq associés du Gaec de la Branchette produisent 1,360 million de litres de lait bio avec 180 vaches. Si…
dépotage à Méautis, Manche
Maîtres laitiers du Cotentin accélère sur le e-commerce
Le groupe coopératif normand Maîtres laitiers du Cotentin (MLC) démarre un partenariat avec C'est qui le patron…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière