Aller au contenu principal

Combien de temps garder ses papiers ?

Il n’est pas nécessaire de conserver indéfiniment tous les papiers administratifs. Selon la nature des documents, le délai de conservation exigé ou conseillé varie.

© V. Bargain

Garder indéfiniment

Les statuts de la société, les titres de propriétés, les baux ruraux, le plan cadastral, les PV de bornage doivent être gardés indéfiniment. Il en est de même des accords de subvention, déclarations ou autorisations Installation classée, registre d’élevage. Il faut aussi garder à vie les bulletins de salaires, contrats et certificats de travail, attestations de Pôle emploi. Et plus largement, garder tous les contrats, y compris ceux relatifs aux assurances. Par prudence, il est conseillé de garder aussi indéfiniment les procès verbaux d’assemblée générale, qui doivent légalement être conservés cinq ans mais peuvent être utiles en cas de litige par exemple, ainsi que les factures et quittances de fermage.

Garder 10 ans

Tous les documents comptables sont à conserver dix ans : factures, bons de commande et de livraison, livres, résultats, comptes annuels, liasses fiscales, relevés de banque, quittances d’assurance pro, taxes foncières pro et tout document en lien avec l’activité professionnelle (y compris avis d’impôts locaux et quittances et primes d’assurances relatifs à l’activité). Garder aussi dix ans les avis d’imposition, dossiers « dommages corporels » des assurances, documents liés aux accidents du travail, reçus de location de gîtes ruraux (justification de subvention), assolement, contrat d’épandage de boue, bordereaux de versement bancaire.

Garder 5 ans

Il faut garder cinq ans les livres de paye et registres du personnel, les bulletins de paye et les reçus pour solde de tout compte, les documents relatifs aux vérifications et contrôles de l’hygiène et sécurité, les relevés de banque, remises de chèque ou d’espèces, les talons de chèques. À garder cinq ans aussi  : les document d’identification animale, les ordonnances vétérinaires, le plan prévisionnel d’épandage, cahier d’épandage, contrat de mise à disposition de terres, bordereau de livraison d’effluents ou boues, les registres phytosanitaires et de stockage, le relevé parcellaire. Et les documents relatifs à la PAC.

 

Garder 3-4 ans

 

Les justificatifs fiscaux ne doivent être conservés que trois-quatre ans (avis d’imposition, déclaration de revenus, preuves de paiement des impôts, réductions et déductions fiscales), tout comme le plan prévisionnel de fumure azotée, le registre des prélèvements d’eau.

N’oubliez pas...

Mentionnez la nature des documents et l’année de référence sur le clas-seur ou la boîte. Attention à bien conserver les originaux, une photo-copie ne constituant qu’un début
de preuve. Faites des copies des documents importants et stockez-les dans des endroits différents, voire même numérisez-les.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Maïs après destruction de prairie par une succession de passage d’outils de travail du sol. © Arvalis
Détruire une prairie sans labour ni glyphosate, c'est possible
Une enquête menée dans le cadre du projet Praigly auprès de dix fermes montre que des solutions mécaniques existent pour détruire…
Olivier Thibault. « J’ai fait le choix du maïs grain humide pour limiter aussi la dépendance au concentré énergétique. » © E. Bignon
Prix du soja : « Je limite l’achat de correcteur en complémentant les vaches en acides aminés »
L’EARL de la Grandinière, en Mayenne, n’a pas attendu la flambée du prix des matières premières pour chercher des leviers de…
Lucie Prunier, de la ferme de la Talboisière, dans l'Orne
« Où sont les porteurs de projet en élevage laitier ? »
Lucie Prunier, de l'EARL de la Talboisière, à Saint Jean des bois, dans l'Orne, n’arrive pas à trouver son futur associé, après…
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés et la prise en compte de la vitesse de dégradabilité des sources azotées. © E. Bignon
Prix du soja : Six leviers pour réduire le correcteur azoté
Comment faire face à la flambée du prix du tourteau de soja à plus de 400 €/t ? Avant de chercher à optimiser le prix d’achat du…
Vincent Philippeau, François Giard et Alain Philippeau, les trois associés. « Nous voulons continuer à faire pâturer nos vaches tout en maintenant un bon niveau de production pour ne pas devoir investir dans un nouveau bâtiment. » © F. Mechekour
[Élevage laitier] « Notre exploitation a des atouts pour attirer des jeunes »
Au Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, le chiffre trois s’applique au nombre d’associés, d’ateliers, de semaines de congés…
[Contenu partenaire] Fullwood Packo - « Nous avons installé deux robots dans un bâtiment de 1979 sans tout casser »
Le GAEC de la Fonderie (Vosges) a robotisé sa traite grâce à Fullwood Packo. Avec seulement 90 vaches pour deux robots M2…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière