Aller au contenu principal

Qualité du lait
Cinq règles pour bien nettoyer sa machine à traire

Le nettoyage efficace de la machine à traire nécessite d´utiliser de l´eau potable, de respecter les recommandations des fabricants de produits...


Effectuer un pré-lavage
Le pré-lavage (en circuit ouvert) permet une première élimination des souillures comme le lactose, les protéines et certaines bactéries. L´eau tiède favorise l´élimination des matières organiques.

Respecter les quantités de produit
La quantité de produit à utiliser dépend de la concentration d´utilisation recommandée par le fabricant et du volume d´eau nécessaire pour le nettoyage de l´installation (voir tableau). Le volume d´eau varie en fonction des caractéristiques de la machine : diamètre du lactoduc, nombre de postes...
L´utilisation alternée d´un alcalin chloré (détergent + désinfectant) et d´un acide (détartrant) est la méthode de lavage la plus répandue. Avec de l´eau douce, le recours à un acide une à deux fois par semaine suffit. Avec de l´eau dure, on peut aller jusqu´à l´alternance quotidienne.
©F. Mechekour

Une température de lavage adéquate
L´efficacité des détergents est optimale dans une plage de température bien précise. Cette dernière est comprise entre 35 et 65 º C pour la plupart des produits de type alcalin chloré. La température en fin de nettoyage ne doit pas être inférieure à 35-40ºC. Il faut être correctement équipé en chauffe-eau. Ces derniers sont souvent à l´origine de problèmes dans beaucoup d´exploitations.
©F. Mechekour

Laver suffisamment longtemps
La durée de nettoyage est indiquée pour chaque produit sur l´étiquette. Elle varie généralement entre 5 et 10 minutes.
La solution de nettoyage doit circuler par bouchons : alternance d´eau et d´air dans les circuits.
La turbulence sera provoquée par l´aspiration d´air pendant quelques secondes au niveau du bac de lavage avant le retour et l´aspiration de la solution de lavage.

Rincer à l´eau froide
Le volume d´eau doit être au moins égal à celui utilisé pour le nettoyage. Tout le matériel en contact avec le lait doit être nettoyé à l´eau potable. Si l´eau provient d´un captage privé, il est conseillé d´effectuer une analyse annuelle pendant la période à risque maximum (décembre à mars).
©F. Mechekour

Une cinquantaine de litres d´eau pour laver une 2 x 4.

Article adapté d´une plaquette réalisée par le groupe "traite" des Pays de la Loire et le Crocit Bretagne.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Simon, Hadrien et Hugues Bellenguez. « L’adhésion au groupe lait de Simon lors de son installation, nous a permis de prendre rapidement conscience que nos charges étaient trop élevées. »
« Nous produisons deux fois plus de lait à moindre coût »
Au Gaec du Calvaire, dans le Pas-de-Calais. Grâce au groupe lait et au soutien de son père, Simon Bellenguez a réussi à produire…
L’élevage de Renato Aceto, dans le Sud de l’Italie, envisage de traire plus de 1 000 vaches avec le concept de traite par lots VMS d’ici le printemps 2022.
DeLaval propose un nouveau concept pour la traite robotisée
Traire des lots de vaches à heures fixes avec des robots, tel est le principe du concept VMS Batch milking dédié à l’optimisation…
Michel Lacoste était éleveur laitier dans le Cantal et président du Cnaol
Décès de Michel Lacoste, président du Cnaol

Le Cnaol (AOP laitières), la FNPL ainsi que l’interprofession laitière annoncent, le 22 novembre, le décès de…

Collecte de lait par la Société laitière des Monts d'Auvergne chez les éleveurs du Massif du Sancy pour la fabrication de Saint-Nectaire AOP. Salarié de la laiterie chez l'éleveur près du camion, dans la cour de ferme. Industrie agroalimentaire.
Prix du lait en hausse et collecte en baisse en France en septembre
La hausse du prix du lait conventionnel ne suffit pas à couvrir toutes les hausses de charges. Le prix du lait bio recule pour le…
Les trois associés Philippe, Pierre-Louis et Damien. «On apportait du foin séché en grange depuis 2016, mais les résultats n'étaient pas ceux attendus.C'est l'apport d'eau qui a permis de valoriser la ration.»
« Nous couplons séchage en grange et méthanisation »
Dans les Côtes-d’Armor, l’EARL Dolo est passée d’un système basé sur l’ensilage d’herbe et de maïs au foin séché en grange pour…
Le prix de revient moyen d’une exploitation laitière conventionnelle de plaine est de 405 €/ 1 000 litres
Le prix de revient d’une exploitation laitière conventionnelle de plaine est de 405 €/ 1 000 litres
Mise à part pour la filière biologique, l’actualisation des indicateurs interprofessionnels de coûts de production apporte peu d’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière