Aller au contenu principal

[Contenu partenaire] Ces éleveurs qui communiquent avec leurs vaches grâce au logiciel

Suivi sanitaire, identification, reproduction, performances laitières… Chaque vache au sein d’un troupeau génère énormément de données. Mais comment valoriser toutes ces informations sans perdre de temps ? Certains éleveurs ont choisi 365FarmNet pour centraliser, analyser et valoriser leurs données.

Tout faire sur une seule interface.

En Ille-et-Vilaine, John R. a centralisé toutes les données de son troupeau sur un seul logiciel pour gagner du temps dans la gestion de son exploitation de 170 vaches laitières. « Je gère tout sur 365FarmNet : déclarations de naissance, de mouvements, jusqu’à l’IPE, et j’ai tous les bilans et tableaux pour la reproduction » détaille-t-il, avant d’ajouter : « Il y a de nombreux indicateurs pertinents et détaillés que je n’avais pas avant, […] je les règle tous à ma façon. »

En effet, chaque élevage est différent dans sa structure (taille, localisation, production) mais aussi dans sa façon de travailler. Et un logiciel n’a de sens que s’il s’adapte à chaque spécificité, et non l’inverse. Par exemple, John peut continuer de travailler avec les partenaires de son choix : « Je peux leur donner accès à mon compte pour qu’ils puissent récupérer facilement les données dont ils ont besoin pour avancer. »

Retrouvez l’intégralité du retour d’expérience de John R. ici

tableau de bord

Transmettre son savoir.

Quelques kilomètres plus loin, Olivier C. a fait le choix du même logiciel, mais pour d’autres raisons. A la tête d’un élevage bio de 40 vaches laitières, il suivait son exploitation sur des tableurs Excel, une méthode difficilement transmissible. Le projet de son fils, Marius, de s’installer sur l’exploitation familiale, les « a motivé à s’équiper d’un logiciel de gestion de troupeau » explique-t-il. Et l’un des atouts majeurs a été l’application mobile associée à son compte 365FarmNet.

« L’utilisation de l’application permet à l’un de nous de noter des événements consultables par l’autre associé à tout moment » décrit Olivier. Cette mobilité est primordiale car Marius est étudiant et donc présent par intermittence sur l’exploitation. D’ailleurs, comme il le souligne, l’application lui permet de « vite reprendre ses marques » à son retour.

Retrouvez l’intégralité du retour d’expérience d’Olivier et Marius C. ici

smartphone2

Les principales fonctionnalités de 365FarmNet Bovins Lait :

  • Tableau de bord intuitif et personnalisable
  • Connexion à l’EDE pour les déclarations
  • Contrôle de performance et suivi reproduction
  • Application mobile
  • Connexion aux robots, salles de traite et capteurs

 

Vous souhaitez en savoir plus pour votre élevage ? Contactez 365FarmNet au 04 26 83 73 65 (lun au ven 8h – 17h) ou par email support@365farmnet.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Maïs après destruction de prairie par une succession de passage d’outils de travail du sol. © Arvalis
Détruire une prairie sans labour ni glyphosate, c'est possible
Une enquête menée dans le cadre du projet Praigly auprès de dix fermes montre que des solutions mécaniques existent pour détruire…
Olivier Thibault. « J’ai fait le choix du maïs grain humide pour limiter aussi la dépendance au concentré énergétique. » © E. Bignon
Prix du soja : « Je limite l’achat de correcteur en complémentant les vaches en acides aminés »
L’EARL de la Grandinière, en Mayenne, n’a pas attendu la flambée du prix des matières premières pour chercher des leviers de…
Lucie Prunier, de la ferme de la Talboisière, dans l'Orne
« Où sont les porteurs de projet en élevage laitier ? »
Lucie Prunier, de l'EARL de la Talboisière, à Saint Jean des bois, dans l'Orne, n’arrive pas à trouver son futur associé, après…
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés et la prise en compte de la vitesse de dégradabilité des sources azotées. © E. Bignon
Prix du soja : Six leviers pour réduire le correcteur azoté
Comment faire face à la flambée du prix du tourteau de soja à plus de 400 €/t ? Avant de chercher à optimiser le prix d’achat du…
Vincent Philippeau, François Giard et Alain Philippeau, les trois associés. « Nous voulons continuer à faire pâturer nos vaches tout en maintenant un bon niveau de production pour ne pas devoir investir dans un nouveau bâtiment. » © F. Mechekour
[Élevage laitier] « Notre exploitation a des atouts pour attirer des jeunes »
Au Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, le chiffre trois s’applique au nombre d’associés, d’ateliers, de semaines de congés…
[Contenu partenaire] Fullwood Packo - « Nous avons installé deux robots dans un bâtiment de 1979 sans tout casser »
Le GAEC de la Fonderie (Vosges) a robotisé sa traite grâce à Fullwood Packo. Avec seulement 90 vaches pour deux robots M2…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière