Aller au contenu principal

Cellules dans le lait : trois raisons non infectieuses de passer au-dessus des seuils

Une vache peut voir son comptage cellulaire monter brutalement sans pour autant être infectée.

Évolution des comptages estivaux de tank d'un troupeau qui vêle en août-septembre et avec 80 % de vaches à moins de 300 000 cellules au mois de mai. © J.-M. Nicol
Évolution des comptages estivaux de tank d'un troupeau qui vêle en août-septembre et avec 80 % de vaches à moins de 300 000 cellules au mois de mai.
© J.-M. Nicol

Le comptage cellulaire d’une vache dont les quartiers demeurent sains est au plus bas en début de lactation pour s’élever un peu en fin de lactation. Cependant, le comptage cellulaire des quatre quartiers pris ensemble ou celui de l'un des quartiers pris isolément demeure toujours inférieur à 150 000 cellules somatiques pour une primipare et 200 000 pour une multipare. Cette définition de la vache saine souffre-t-elle des exceptions ? Forcément !

Lorsqu’une vache, supposée vide et donc gardée en production s’apprête à vêler, les cellules immunitaires migrent dans ce lait pré-colostral et le comptage de chacun des quartiers s’élève bien au-delà des 200 000 cellules. Et lorsqu’un quartier est victime d’un choc, le comptage du quartier s’élève brutalement sous l’influence de l’inflammation sans modification apparente du lait et ne s’estompe qu’après sa disparition, exactement comme pour une infection subclinique qui guérit.

L’élévation, plus modeste, concerne aussi un troupeau qui doit beaucoup marcher ou contraint à courir pour rejoindre la traite, avec des mamelles pleines heurtées par les pattes. Les conséquences sont les mêmes pour les vaches qu’on omet de traire et dont la mamelle reste très tendue : l’élévation du comptage débute dès la deuxième traite pour finir à la cinquième.

Une dernière cause non infectieuse d’élévation du comptage est le stress thermique, mais comme pour les deux précédents facteurs de risque, cette hausse est nettement plus marquée chez des vaches également victimes d’une infection mammaire subclinique. Or, un troupeau normal en héberge évidemment quelques-unes sans forcément l’exposer à des pénalités. Mais lorsque les vêlages sont groupés en fin d’été, que les vaches terminent leur lactation au moment des grandes chaleurs et qu’elles sont poussées à la traite par le quad, le tank qui jusque-là affiche 200 000 cellules peut allègrement dépasser les 350 000 sans avoir plus de mamelles infectées. La parade : tarir prématurément quelques vaches repérées à cellules.

Un tank au-dessus des 350 000 sans avoir plus de mamelles infectées

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
La contractualisation de la viande issue du cheptel laitier, c’est maintenant
À compter du 1er janvier 2023, la contractualisation voulue par la loi Egalim 2 devient obligatoire pour les vaches de…
Dans le Grand Ouest, 46 % des exploitations étaient en situation critique en 2021 !
Les trésoreries des exploitations laitières du Grand Ouest sont préoccupantes
L’Observatoire de l’endettement et des trésoreries montre une situation 2021 meilleure que 2020 en moyenne pour les éleveurs…
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière