Aller au contenu principal

Elevage laitier
Carrefour en demande plus aux producteurs adhérents à la Filière qualité race Normande

L´enseigne Carrefour envisage une révision du cahier des charges de la Filière qualité race Normande.


Moral plutôt morose chez les producteurs adhérents à la Filière qualité race Normande, réunis le 11 juin dernier en assemblée générale. Créée il y a dix ans, l´association regroupe aujourd´hui 4974 éleveurs qui approvisionnent régulièrement la Filière qualité race Normande.
En 2002, 28 826 carcasses conformes ont été livrées aux magasins Carrefour engagés dans la démarche. Un nombre en baisse de 11 % par rapport à 2001.

Tarir les vaches pour une meilleure finition
Par contre, le taux de conformité des élevages reste stable, autour de 82 %. « Les non-conformités les plus fréquentes concernent principalement la tenue du cahier d´élevage et l´absence d´ordonnances », a rappelé l´organisme certificateur Qualité France. Pour Daniel Desserey, responsable des produits carnés chez Carrefour, « le niveau d´exigence a augmenté suite aux crises du secteur de la viande bovine. Sécurité alimentaire et traçabilité sont aujourd´hui un dû pour les consommateurs, poursuit-il. La Filière qualité race Normande s´essouffle et une révision du cahier des charges s´avère désormais nécessaire pour permettre une meilleure différenciation du produit. » Concrètement, l´enseigne envisage le tarissement des laitières avant l´abattage, en vue d´améliorer la tendreté de la viande et garantir un produit régulier tout au long de l´année.

« Une exigence à laquelle devrait répondre une partie des animaux entrant dans la filière », nuance Carrefour. Mais le mot est lâché et, côté éleveurs, les réactions ne se sont pas faites attendre. Sceptiques et inquiets, les producteurs craignent notamment des délais d´attente trop aléatoires avant abattage. Pragmatique, le président de FQRN, Michel Hamel, se dit toutefois prêt à mener une réflexion sérieuse avec les producteurs. Le débat promet d´être houleux.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sylvia Marty et Jean-François Cornic. « L’augmentation des taux et celle des effectifs compensent partiellement la baisse du litrage ; mais ce qui nous importe le plus, c’est la plus-value sur la qualité de vie. »
« Nous sommes passés en monotraite cinq ans après l’installation »
À la Ferme de la Meuh, dans le Morbihan, les vaches sont traites toute l’année une seule fois par jour. Depuis un an et demi, les…
En Europe, les prix du lait montent mais la collecte baisse encore
Les cotations des produits laitiers sont à des niveaux très élevés.
Il faut éviter les virages serrés en entrée et sortie de boviduc.
Le boviduc pour aller pâturer en toute sécurité plus loin et plus vite
Le coût du boviduc dépend de la largeur de la route, des réseaux enterrés et du besoin de terrassement. Si cela est possible, il…
Benoît Fontaine, associé du Gaec des deux vallées.
« Des chemins en béton : le meilleur investissement que j'ai fait ! »
Le Gaec des deux vallées, dans la Manche, est très satisfait de son chemin en béton de 780 mètres sur deux mètres de large, que…
Éric Chavrot, 51 ans, et Serge Drevet, 56 ans. « Le  bâtiment se prêtait à l’installation du robot ; le seul problème est la difficulté d’accès au pâturage. »
En Isère: « Nous cherchons à automatiser au maximum pour produire notre contrat de 625 000 litres de lait»
Le Gaec des Sources, à 550 mètres d’altitude en Isère, dégage un bon revenu malgré des annuités élevées liées à l’installation d’…
Outre-Manche, l’intérêt des éleveurs pour la pelouse synthétique tend à en augmenter le prix.
En Angleterre et Irlande, des chemins de pâturage solides et fonctionnels à moindre prix
Avec de grands troupeaux, les systèmes pâturants britanniques et irlandais doivent assurer la qualité des chemins à moindre coût.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière