Aller au contenu principal

Carbon agri s'élargit à d'autres filières

Carbon agri, la méthode d'évaluation de la réduction de l'empreinte carbone, certifiée label bas carbone, intègre de nouvelles filières et de nouveaux leviers pour garder une approche à l'échelle de l'exploitation.

La méthode Carbocage intègrera Carbon agri plus tard, pour une troisième version.
La méthode Carbocage intègrera Carbon agri plus tard, pour une troisième version.
© C. Pruilh

La version 2 de Carbon agri devrait être achevée fin 2021, pour une validation par les pouvoirs publics attendue au premier semestre 2022. Comme Carbon agri s’appuie sur la réalisation d’un diagnostic CAP’2ER de niveau 2 en début et en fin de projet, celui-ci évolue de fait.

Destinée au départ aux exploitations bovines de polyculture élevage, Carbon agri sera élargie à d’autres filières telles que les petits ruminants et les grandes cultures. Carbon agri intègrera aussi la méthanisation à la ferme et la méthode porcine.

Par ailleurs, le périmètre des leviers d’action couverts sera élargi (plus de 40 pratiques actuellement). Carbon agri intègrera ainsi de nouveaux calculs de réduction du méthane entérique via l'alimentation : apport de matière grasse, d'oméga 3 (Écométhane). Enfin, la méthode évoluera sur la prise en compte des cobénéfices : biodiversité, qualité de l'eau et de l'air, production d'énergie, surface en couverts végétaux...

La vente de crédit carbone reprend

Carbon agri permettra aux agriculteurs de valoriser les réductions d’émissions de gaz à effet de serre et l’augmentation du stockage de carbone. Pour l'heure, environ un quart des crédits carbone estimés sur le premier appel à projet (301 agriculteurs) ont été vendus à 38 €/t de carbone. La Covid-19 a retardé les ventes. Mais aujourd'hui, les clients reviennent, selon France Carbon agri association.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Ferme des 1000 vaches: les porteurs du projet déboutés par le Conseil d'Etat
Dans une décision rendue le 23 septembre, le Conseil d’État a rejeté le pourvoi de la société exploitant la ferme des 1000 vaches…
Le chantier du nouveau bâtiment pour les vaches taries du Gaec Losser.
« Avec la hausse des prix des matériaux, notre nouveau bâtiment coûte 20 % plus cher que prévu »
Alexis Losser, un des quatre associés du Gaec Losser, en plaine d’Alsace dans…
La collecte des cinq principaux bassins exportateurs a été moins dynamique en juillet, comparée au printemps.
Des marchés laitiers fermes en lait conventionnel
À la mi-septembre, les cotations des produits laitiers se redressent.
Le robot d'alimentation sur roues alimenté par une cuisine revient, pour un troupeau de 300 VL, plus cher qu'une remorque mélangeuse ou qu'une désileuse automotrice, selon l'étude.
Combien coûte un robot d’alimentation aux 1000 litres de lait ?
L’enquête sur l’automatisation de l’alimentation en élevage bovin, publiée en 2020 par l’Idele et les chambres d’agriculture des…
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable

« Fini les bâches en plastiques qui font perdre un temps fou et causent de nombreuses difficultés à chaque fois qu'…

« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
Dans la Loire, le Gaec des Gauds a réussi sa conversion bio, sans baisse de productivité laitière, mais avec une profonde…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière