Aller au contenu principal

Brune : 32 taureaux au catalogue dont 23 jeunes génomiques

Avec 187 d'ISU, Loustic est le taureau phare de l'indexation d'avril. Mais attention à sa surutilisation, d'autant que l'offre est très variée notamment en termes de pedigrees.

Glena GP, est la mère de Lion GP, un taureau très complet. Propriété du Gaec Garrigues Brast Savy dans l’Aveyron, elle a produit 13420 kg à 36.6 de TB et 34.4 de TA en deuxième lactation.
© G. Soldi

La sortie de Loustic (Biver), un taureau complet par excellence (187 d'ISU, 1221 kg de lait, + 2,1 de TP, + 1,9 en morphologie...) est une très bonne nouvelle pour la race. Mais l'offre, notamment en jeunes taureaux français, est tellement étoffée « qu'il serait dommage de ne se focaliser que sur le haut du panier », prévient Olivier Bulot, le directeur de BGS Création. Le risque est d'autant plus grand que Loustic sera disponible en semence sexée. Il faudra cependant patienter jusqu'en octobre. Au total, 23 jeunes taureaux génomiques, dont 15 français issus de 13 pères différents, seront proposés dans le catalogue consultable sur le site de BGS (1). Ces taureaux ont des profils complets notamment sur des critères importants pour la race comme les taux, fonctionnels et la qualité des mamelles. À titre d'exemple, le TP d'un taureau comme Jogging (Zephir, 168 d'ISU) culmine à + 3,7 et le TB à + 6, mais au détriment du potentiel laitier (128 kg). Jacarta (Hulk, 172) allie potentiel laitier (914 kg), TP positif (+ 1,7) et qualité de mamelles ( + 1,8). Lion GP (Bigshow, 163) « est un taureau à taux, fonctionnels et morphologie avec un pedigree original », souligne Olivier Bulot. Il sera disponible en semence sexée à partir de juillet.

Jeroboam remis en service

Arrivé en cours de saison, Jeroboam s'offre une deuxième campagne. Les principaux atouts de ce fils d'Hulk (168), proposé en semence sexée, sont le lait (864 kg), la qualité des mamelles (+ 1,5) et la Repro (+ 1,4).
Si le gène sans corne vous intéresse, alors le taureau suisse Vujo P (Vasient, 165) conviendra d'autant plus qu'il s'illustre également en lait (652 kg), taux (TP = + 1,9), morphologie (+ 0,9) et fonctionnels (+ 1,2 en Repro et 1,4 en STMA). À noter également l'arrivée chez les taureaux confirmés sur descendance de deux nouveautés made in France. Eden (Huray, 143) et Fidèle (Zaster, 139), ont un profil complet avec, et c'est normal, des niveaux d'ISU inférieurs à ceux des jeunes taureaux génomiques. Sept autres taureaux, dont cinq étrangers, compléteront cette gamme.

www.brune-gentique.com


 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par rapport à 2020. Après…
Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Damien Lacombe, président de Sodiaal
Sodiaal: un résultat courant 2020 tout juste à l’équilibre
La coopérative laitière annonce en 2020 un résultat courant consolidé à 1,3 millions d’euros, et un Ebitda au même niveau qu’en…
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
En dehors de la période hivernale, les veaux devront obligatoirement à partir de six semaines, avoir accès à une aire extérieure et/ou pouvoir pâturer.  © F. Mechekour
Le nouveau règlement européen bio se précise
Le règlement européen s’appliquera au 1er janvier 2022. Les changements les plus importants concernent les bâtiments.
Bcel Ouest, Evolution, GDS Bretagne et Copavenir fusionnent
Annoncée cet automne, la fusion entre Evolution, Bcel Ouest, GDS Bretagne et Copavenir sera effective à compter du 1 er…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière