Aller au contenu principal

Bas carbone : Premier projet collectif agricole labellisé

France Carbon Agri Association a obtenu le label bas carbone pour le projet collectif déposé en février auprès de la Direction Générale du Climat et de l’énergie. Ce projet regroupe 300 agriculteurs localisés sur tout le territoire métropolitain et devrait permettre de générer 137 936 tCO2 sur 5 ans.

Les prim’Holstein n’ont pas été concernées par la vague des réformes. Leur ration se compose d’herbe pâturée pendant 180 jours par an. À partir de fin août, elles reçoivent un complément de foin fibreux. © Gaec Chevance
La labellisation de ce projet s’inscrit pleinement dans les stratégies européenne et française de lutte contre le changement climatique, par l’implication massive des éleveurs de ruminants.
© Gaec Chevance

Le premier projet agricole se référant à la méthode Carbon Agri vient d'être labellisé. Il s'agit d'un projet collectif porté par France Carbon Agri Association. Ce projet collectif compte plus de 300 producteurs pour une réduction d’émission de gaz à effet de serre attendue de 137 000 tonnes de CO2 pour 2025. Ces agriculteurs sont accompagnés dans leur démarche de réduction par 20 porteurs de projets tels que les Chambres d’Agriculture, Entreprises de Conseil en élevage, coopératives... À ce jour, il s’agit du plus «gros» projet ayant obtenu le Label bas Carbone. Son inscription est, à présent, consultable sur le site du ministère de l’Écologie.

Plus de 20% de ces «crédits carbone» ont déjà été vendus à des structures engagées dans des démarches de progrès et désirant compenser volontairement leurs émissions à partir d’actions engagées sur le territoire métropolitain. Marie-Thérèse Bonneau, la Présidente de France Carbon Agri Association, se félicite des échanges avec les nombreux acteurs économiques, de tous secteurs, qui souhaitent accompagner les agriculteurs dans cette démarche. Les crédits carbone qui seront reconnus comptabilisent de nombreux co-bénéfices environnementaux, sociaux et économiques. Ils contribuent à maintenir des territoires et des paysages vivants.

France Carbon Dairy Association prépare le dépôt de son deuxième projet collectif qui compte plus de 1300 agriculteurs suivis par 56 porteurs de projets.

Lire aussi : "Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"

Lire aussi  : Le label bas-carbone validé pour les haies

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jérôme et Céline Humbert et leurs trois filles Florine, Alix et Olympe. « Notre vie privée et notre vie professionnelle ne sont pas séparées, et cela nous convient bien. » © A. Conté
Le choix de Céline d’abandonner son métier d’institutrice pour les vaches laitières est payant !
En Meurthe-et-Moselle, Céline et Jérôme Humbert ont réussi à mettre en place un système robotisé qui leur permet de produire à…
Les cours de la poudre de lait écrémé se sont stabilisés à des niveaux élevés ; environ 2500 €/t.  © Regilait
Le prix du lait 2021 sera en hausse

Face à la hausse des charges, l'impatience est palpable. La FNPL rappelle que l'an dernier, les…

Sébastien Bonnevialle et Jordan Logier (à gauche), son salarié et futur associé, qui va s’engager dans un stage parrainage de sept mois tout en menant les démarches d’installation. © B. Griffoul
« Notre élevage laitier peut sortir un deuxième revenu avec la même structure »
Après avoir longtemps exploité seul, Sébastien Bonnevialle, en Haute-Loire, projette de s’associer avec son salarié. Si les…
Florent Charpentier. « J’ai vu rapidement des résultats palpables en gérant mieux les vaches taries. » © F. Charpentier
Vaches taries : « Même des choses simples m’ont permis vite de progresser »
En Meurthe-et-Moselle, Florent Charpentier a adopté de nouvelles pratiques pour ses vaches taries depuis quelques mois, sans gros…
Remise symbolique des primes 2020 aux éleveurs laitiers Merci!  © Agromousquetaires
Les éleveurs laitiers Merci ! ont touché une prime de plus de 1,9 million d'euros
Intermarché et Agromousquetaires ont annoncé avoir versé pour l'année 2020 une prime de 1,8 million d'euros aux 257 éleveurs…
La technologie de Zelp est encore en test dans les centres de recherche de Cargill notamment.  © Zelp
Un "masque" pour réduire les émissions de méthane des vaches
C'est plutôt un licol que Cargill et Zelp développent, avec une technologie d'oxydation du méthane rejeté lors de l'expiration…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière