Aller au contenu principal

Avez-vous installé une brosse à vaches dans votre stabulation ?

Nombreux élevages mettent à disposition une ou plusieurs brosses à vaches pour le bien-être des animaux. Le seul bémol mentionné est le coût. L’idéal est de penser à l’emplacement des brosses dès la conception du bâtiment.

OUI Nous avons installé une brosse pour nos 65 vaches, d’abord pour une question de confort et de bien-être animal. J’en avais fabriqué une légère mais elle a tenu seulement deux ans tellement elle était utilisée. Du coup, nous avons fini par acheter une brosse rotative électrique qui brosse le flanc et le dos en même temps. C’est un investissement (entre 1500 et 1800 €) auquel s’ajoute aussi un coût de fonctionnement, mais c’est un plaisir de voir son troupeau toujours avec un poil fin et brillant. Le brossage régulier a également un impact positif pour limiter les poux. On ne traite plus les vaches. Quelle que soit l’heure, il y a toujours une bête qui se gratte. Elles adorent ça et cela renvoie une bonne image de l’élevage.  

OUI Nous avons acheté une double-brosse électrique pour nos 30 Montbéliardes il y a un an et demi. Il s’agit d’un très bon achat vite rentabilisé. Si jamais elle casse demain, j’en rachète une aussitôt ! Eté comme hiver, les vaches sont constamment dessous, qu’elles sortent au pâturage ou pas. Ce comportement traduit un réel besoin pour les animaux. Quand je vois la quantité de poils qu’elles laissent par terre alors qu’elles sont tondues, je me dis qu’une brosse est vraiment nécessaire. Nous avons remarqué que les génisses et les vaches taries fréquentaient aussi énormément la brosse quand elles intégraient la stabulation des laitières, comme si cela leur avait manqué. Du coup, nous avons aussi installé une brosse à ressort dans leur bâtiment. Il n’est pas toujours évident de savoir où placer la brosse dans le bâtiment. L’idéal est de prévoir son emplacement dès la construction.

NON Nous avons autoconstruit notre nouveau bâtiment de 68 places mais nous n’avons pas encore installé de brosses à vaches. Disons que ce n’est pas notre priorité. Cela n’empêche pas les vaches de faire du lait ! Bien sûr, je suis certain qu’elles apprécieraient, mais c’est un équipement assez onéreux. On a préféré d'abord construire un hangar pour mettre la paille à l’abri et investir dans une balayeuse pour les logettes. C’est plus utile dans un premier temps. Nous installerons une brosse le moment venu. Nous savons déjà où la placer. J’en avais bricolé une à ressort dans notre ancien bâtiment mais au bout d’un mois il n’y avait plus de poils sur les balais... Quitte à en installer une, on choisira une brosse rotative électrique, quelque chose de bien costaud.

La question du mois prochain

Etes-vous équipé d'une cage de contention?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Gaël et Lucia Fortin ont quitté la Vendée pour se ré-installer en Loire-Atlantique. « Ce n’est pas le parcours le plus simple, mais aujourd’hui nous ne regrettons pas ce choix. » © E. Bignon
« J’ai préféré me ré-installer sur une autre ferme »
Suite à une mésentente, Gaël Fortin a quitté l’exploitation familiale en Vendée et s’est ré-installé dans un département voisin,…
Carine Pothier (Limagrain) et Alexandre Maffre (céréalier) lors de la récolte de la luzerne : « Le contrat avec Limagrain permet de sécuriser notre approche ». © Limagrain
Ils sont céréaliers et cultivent de la luzerne pour des éleveurs
Dans le Puy-de-Dôme, sur l'exploitation d'Alexandre et Christophe Maffre, la luzerne est destinée à remplacer la betterave…
Benoît et Xavier Bonnet, cousins et associés du Gaec de la Chevade. « Nous intervenons tout l’hiver pour mener la lutte contre les campagnols. » © B. Griffoul
« Le matin, nous aimons nous lever pour aller nous occuper de nos vaches, brebis et céréales »
Dans le Cantal, à 1 000 mètres d'altitude, le Gaec de la Chevade mêle production laitière, viande ovine et céréales. Conduite…
Anthony Balard, dans l'Aveyron. © B. Griffoul
"Mon chien électrique « fait maison » est bien pratique en aire d’attente"
Anthony Balard, dans l’Aveyron, a fabriqué un chien électrique pour l’aire d’attente qui permet de gagner dix minutes sur le…
Les 65 élevages en conventionnel sont tous situés dans un rayon de 40 kilomètres autour de la laiterie bretonne. © C. Pruilh
En Bretagne, la laiterieTriballat Noyal veut réduire les livraisons de lait conventionnel de moitié
La laiterie d’Ille-et-Vilaine veut baisser rapidement les livraisons de lait conventionnel, et le mettre sous cahier des charges.
Après la mort de 400 bovins : l'arrêt du parc éolien est préconisé pendant dix jours
La commission d’enquête mandatée suite aux troubles sur deux élevages laitiers proches du parc éolien des Quatre Seigneurs, en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière