Aller au contenu principal

Philippe Chotteau
Avec l´entrée de la Bulgarie et Roumanie dans l´UE, « la France pourra exporter sur des niches »

Philippe Chotteau, de l´Institut de l´élevage, a conduit une étude sur les filières laitières bulgares et roumaines. Il nous expose quelles peuvent être les conséquences de leur entrée dans l´Union européenne.


La consommation augmentera t-elle ? Y a t-il des opportunités pour nos exportations ?
Philippe Chotteau - La consommation en produits laitiers est déjà très élevée dans les deux pays et elle profite encore beaucoup de la vente directe et de prix très bas. Mais avec la hausse du niveau de vie, elle se diversifie et va aller vers plus d´importations. Il y aura des marchés pour des spécialités laitières d´Europe de l´Ouest, mais il s´agira de niches.
Jusqu´à présent, le prix des produits laitiers a augmenté moins vite que les revenus ; le pouvoir d´achat s´est donc accru. Mais la tendance semble s´inverser. Tout pousse à une hausse des prix des produits laitiers. Les aides européennes y contribuent en valorisant l´activité agricole et les terres, la hausse du prix de l´énergie n´est pas compensée par l´État comme en France. Tout est plus cher : intrants, matériels, génétique. Leur seul avantage comparatif est le prix de la main-d´oeuvre. Mais elle tend à se raréfier dans les campagnes. Je pense que les achats via la vente directe vont baisser, et que le report sur la grande distribution ne sera que partiel en raison des prix des produits laitiers. En volume, la consommation risque de baisser, mais elle peut augmenter en valeur grâce à la diversification des achats.

Que change leur entrée dans l´UE pour la France ?
P. C. - Les échanges commerciaux entre la France et ses deux pays étaient déjà très réduits, ils ne risquent pas d´exploser. Ils ne vont pas développer l´export étant donné leurs quotas fixés assez bas ; ils chercheront des niches à l´export, notamment pour leurs fromages de chèvre et de brebis. Ils vont plutôt importer davantage, notamment de la poudre de lait (importations déjà en hausse en Bulgarie), plus simple à traiter que le lait local.
Transformer du lait là-bas pour exporter en France n´est pas d´actualité. Il n´y a plus de place à prendre dans la transformation. Par contre, il en reste en génétique, en matériel et dans l´alimentation. Avec l´arrivée des aides européennes et la hausse du prix du lait, le pouvoir d´achat des éleveurs va s´améliorer.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-François et Olivier Glinec, avec Groupie, croisée montbéliarde de 11 ans, fille de la doyenne du troupeau de 16 ans.
« Nos vaches font en moyenne 7,5 lactations »
Dans le Finistère, avec un système très économe, le troupeau du Gaec de Trevarn bat tous les records de longévité. Si le niveau d…
Dans le dispositif en bandes de la ferme de Saint-Hilaire-en-Woëvre, le semis sous couvert de méteil d’automne est l'itinéraire qui a le mieux fonctionné.
Deux pistes prometteuses pour rénover une prairie sans glyphosate et sans labour
Semis sous couvert de méteil d’automne ou après un colza fourrager de fin de printemps sont deux itinéraires techniques…
Un nouvel essai est actuellement en cours à Derval sur une vingtaine de génisses de première année pour mesurer s'il y a un gain de temps de travail avec la clôture virtuelle.
« Nous avons testé les clôtures virtuelles sur les génisses »
La ferme expérimentale de Derval a expérimenté à l’automne 2020 et au printemps 2021 les clôtures virtuelles Nofence sur une…
Les niches avec courettes sont une solutions pour se conformer au nouveau règlement bio.
En bio, ils ont trouvé des solutions pour faire sortir leurs veaux non sevrés
Installation de niches collectives ou ouverture vers l’extérieur de la nurserie, deux élevages de Loire-Atlantique ont réalisé…
Suite au passage à la méthode Single Step, les éleveurs devront modifier leurs critères de choix de taureaux.
Sélection génétique : Avec la nouvelle méthode Single Step, un taureau montbéliard sur deux sort du Top 100 en lait
En montbéliarde, le lait et la longévité sont les caractères les plus impactés par le passage au Single Step. Il faudra en tenir…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière