Aller au contenu principal
Font Size

Changement de ration
Anticiper avant de se lancer dans le « tout herbe »

Densité laitière, productivité par vache et surface disponible comptent pour passer au « tout herbe ». Sans oublier le goût de l´éleveur.
«Passer à un système tout herbe n´est pas accessible à tous », rappelle à juste titre Jean-Claude Huchon de la Chambre d´agriculture de Loire-Atlantique.


Ce changement d´orientation nécessite un diagnostic de l´ensemble de l´exploitation pour ne pas se lancer à la légère. Trois critères sont à retenir. Tout d´abord, la densité laitière. « Au-dessous de 5 000 litres de quota à l´hectare, le passage au tout herbe peut s´envisager sereinement. Jusqu´à 6 000 litres, il reste possible, mais au-delà, le challenge devient plus difficile à relever », notent les techniciens. Autre point important, le lait à produire par vache. « Effectivement, il paraît très difficile de passer à un tel système en conservant une production de plus de 7 000 litres par vache. L´idéal est de se situer en deçà de 5 500 litres par vache. » Enfin, la surface accessible aux laitières conditionne également la réussite du passage au tout herbe. « On préconise un minimum de 50 à 60 ares par vache. » La durée du pâturage doit pouvoir approcher les trois cents jours. Un climat bien arrosé, des sols portants et un parcellaire groupé s´imposent. A ces conditions structurelles s´ajoutent évidemment la motivation des exploitants, qui ne mesurent pas toujours l´incidence d´une telle décision.
La transition dure trois à quatre ans
Dans tous les cas, la transition ne s´opère pas en un jour. Il faut prendre le temps de créer ses propres repères. La part du maïs diminue progressivement au profit des prairies. « Ceci permet par la suite d´assurer un renouvellement régulier des parcelles en herbe. »
« Il ne faut pas faire du tout herbe une mode, conclut Jean-Marie Lebrun de la Chambre d´agriculture du Pas-de-Calais. Cette conduite n´est pas adaptée à tous les systèmes, et surtout elle ne répond pas aux objectifs de tous les éleveurs. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
stabulation vaches laitières SCL Elevage du Pla
« Notre litière malaxée est en paille broyée »
A la SCL Elevage du Pla, à Momères, dans les Hautes-Pyrénées, les éleveurs ont sept ans de recul avec leur…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière