Aller au contenu principal

Alimentation des bovins
Ajouté aux rations acidogènes, le concentré liquide de Sodial a du bon

D´après un essai mené à Grignon, l´aliment concentré liquide fabriqué par Sodial permet d´améliorer les performances des laitières.


«L´ajout d´un kilo d´aliment concentré liquide à la ration quotidienne a permis d´augmenter l´ingestion des vaches d´un kilo de matière sèche(1) », note Marion Saadé de la ferme de l´Institut national agronomique de Paris Grignon. Le troupeau, à 9000 kg de moyenne, a en effet testé l´ACL fabriqué par Sodial. Le protocole expérimental est simple. Deux lots de cinquante vaches, appariés en fonction du numéro de lactation des animaux, de leur stade de lactation, ainsi que de leur niveau de production et des taux, ont été nourris avec une même ration très énergétique à base d´ensilage de maïs, de pulpes de betteraves surpressées et de drêches de brasserie. Un seul des deux lots a reçu le concentré liquide, composé de mélasse de canne, de fécules de pommes de terre, de levures de boulangerie et d´urée. « Distribué pendant deux mois en phase descendante de lactation, l´ACL a permis d´augmenter la production de 1,2 kg de lait par vache et par jour. »

Equilibre azote et énergie ultrafermentescibles
Mais qu´est-ce qui explique cet effet positif sur les rations acidogènes ? « L´ACL ne se contente pas de ramener dans la ration uniquement des sucres rapidement dégradables comme la mélasse, mais un équilibre entre sucre et azote très fermentiscible, souligne Emmanuel Bédier de Sodial. L´ACL stimule ainsi les bactéries du rumen, notamment la flore dégradant les fibres. »
D´après les résultats d´essai, le lot complémenté a augmenté sa consommation de foin au râtelier d´environ 20 %. La digestibilité ruminale s´est améliorée et par conséquent, la ration a été mieux valorisée.
Autre point important à noter : « Malgré l´augmentation de la production laitière, les vaches n´ont pas maigri pour autant, leur bilan énergétique s´est révélé globalement meilleur. » Toutefois, l´effet positif de l´ACL s´enregistre uniquement s´il vient en plus de la ration classique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

« J’envisage de mettre 35 % de silphie dans la ration des génisses »
Dans les Vosges, Jean-Luc Bernard a semé 114 hectares de silphie pour « nourrir » un digesteur de méthaniseur et…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
La silphie peut atteindre 3,50 m de hauteur. Mais, pour une utilisation en fourrage, la récolte se fait avant la floraison.  © Silphie France
[Réchauffement climatique] La silphie, une plante d’avenir pour faire des stocks ?  
La silphie fait de plus en plus parler d’elle chez les méthaniseurs, mais pas seulement. Des éleveurs commencent à s’y intéresser…
Mathias et Jean-Pierre Charretier avec leur conseiller Alexandre Batia. « On a préféré investir dans des matelas et des logettes adaptées pour améliorer le confort toute l’année, plutôt que dans des ventilateurs qui ne serviraient que quelques semaines par an. » © E. Bignon
« On a amélioré le bien-être des vaches et elles nous le rendent bien »
Le Gaec Charretier, dans le Rhône a investi dans le confort de couchage et a trouvé des solutions « maison » contre le stress…
Bruno Calle, éleveur. « Le méthaniseur est alimenté avec 60 % d'effluents et 15 % de produits d'exploitation et 25 % de produits extérieurs. » © V. Bargain
Méthanisation:« Grâce aux digestats, nous avons supprimé la quasi-totalité de l’ammonitrate »
Au Gaec Moulins de Kerrolet, dans le Morbihan. Grâce à une gestion très fine des digestats, l’exploitation n’…
Pac 2020: Le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants est fixé
Deux arrêtés du 29 septembre 2020 précisent le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants pour la campagne 2020.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière