Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Ensilages maïs 2004
Adapter la complémentation à la richesse en amidon

Le cru de maïs ensilage 2004 est de qualité satisfaisante. Pour la complémentation, il faudra veiller à couvrir les besoins en azote soluble et limiter les apports en céréales.


« Le millésime maïs fourrage 2004 est de bonne qualité », estiment bon nombre de techniciens. Sans atteindre des records, les rendements sont semble-t-il très corrects sur l´Hexagone.
Dans les Côtes d´Armor, le Contrôle laitier signale « de bons rendements avec un rapport épis sur plantes dans la moyenne. » Dans différentes régions, comme en Lorraine et dans le Massif Central, les niveaux de rendements obtenus permettent de renflouer les stocks, mis à mal avec la sécheresse de 2003.
Dans les différentes régions, la majorité des ensilages ont été réalisés entre 30 et 35 % MS, soit le taux de matière sèche recommandé. Un bémol toutefois pour les ensilages récoltés tôt dans la saison. Ces derniers présentent des taux de matière sèche inférieurs, plus proches de 26-27 % MS. « Moins secs, les ensilages risquent d´être moins bien ingérés par les animaux », estime Benoît Portier de l´EDE du Finistère indiquant des taux de matière sèche en retrait (30 % MS en moyenne).
Des économies sur le concentré seront certainement possibles cette année. ©F. Mechekour

En termes de qualité, les maïs 2004 semblent assez riches en amidon, avec des taux souvent supérieurs à 30 %. « Inutile donc de forcer sur la complémentation en céréales, soulignent les techniciens. Il ne sera pas forcément nécessaire d´enrichir la ration avec du blé, car en augmentant la part de glucides fermentescibles, les risques d´acidoses guettent. » « Avec des ensilages riches en amidon et pauvres en cellulose, un apport de fibres sera indispensable pour faire ruminer les vaches », prévient encore Alain Bourges, du Contrôle laitier d´Ille-et-Vilaine.
La digestibilité apparaît globalement bonne et explique les valeurs énergétiques élevées. Des niveaux de concentration énergétique voisins de 0,91 UFL se retrouvent dans de nombreux départements. Ces valeurs atteignent même 0,92 à 0,93 UFL/kg MS en moyenne dans les Pays de la Loire.
Pour l´azote, les premières analyses annoncent des valeurs en baisse, avec une MAT de 7,1 % MS au niveau national. Des économies sur le concentré seront certainement possibles cette année, mais il faudra veiller à bien complémenter en azote soluble pour équilibrer les rations.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Steyr Konzept – Un concept de tracteur hybride
Machinisme
Le tractoriste autrichien présente un concept-tractor futuriste aussi bien dans son design que dans la technologie embarquée.
Vignette
Agriculture : la transmission est un défi de taille pour les territoires
L'attractivité des métiers et l'accompagnement des cédants sont deux grands axes d'actions des OPA, laiteries, collectivités...…
pâturage en Irlande
L'Irlande veut préserver une image "verte"
L'Irlande pourrait encore augmenter sa collecte laitière et dépasser le cap de 10 millions de tonnes en 2025. Toutefois, la…
 © SAS De nous à vous
En direct des éleveurs cherchent des producteurs

Cette marque appartenant à 10 exploitations laitières et à un pool de consommateurs, cherche du lait…

Vignette
"Nous soignons davantage les vaches taries"

Jérémy Lonchampt, en Gaec, dans le Doubs :

"Nos 100 vaches montbéliardes n’…

Vignette
Les bienfaits d’une haie bien faite !
Parasol-brumisateur naturel pour les vaches, frein à l’érosion… Les haies rendent de multiples services, à contrebalancer avec la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière