Aller au contenu principal

Protéine alternative
Une protéine de levure développée par Biospringer

La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.

Biospringer lance une protéine de levure utilisable aussi bien pour les substituts de viande que ceux de produits laitiers
© Biospringer

Springer Proteissimo 101 est le nom d’une nouvelle protéine développée chez Biospringer (spécialiste des ingrédients d’origine naturelle obtenus par fermentation de levure créé en 1872 à Paris et aujourd’hui filiale de Lesaffre) destinée à être utilisée sur les marchés des protéines alternatives pour servir les segments des végans, des végétariens et des fléxitariens.

Il s’agit d’une protéine de levure obtenue par fermentation. « La protéine de levure est un ingrédient d’origine naturelle, qui est obtenue à partir d’un simple procédé de fermentation, avec une transformation minimale » précise l’entreprise dans sa communication.

Biospringer explique que ce nouveau produit, polyvalent, est « destiné à la formulation de substituts de viande ou de produits laitiers ». Il possède un goût neutre et « dénué de notes aromatiques indésirables, par exemple vertes ou terreuses, assez communes chez les protéines issues de plantes », qui plus est riche en nutriments.

La Proteissimo 101, disponible pour les marchés Europe Moyen-Orient et Afrique, contient tous les acides aminés essentiels (un profil équilibré d’acides aminés avec une haute teneur en leucine/isoleucine/valine et en lysine ; excellents scores de digestibilité…).

Evolution des comportements alimentaires

Pour se lancer sur ce nouveau segment, Biospringer est parti du constat qu’un nombre grandissant de citoyens à travers le monde modifiaient leur comportement alimentaire. « Etant donné qu’à travers le monde, un tiers des consommateurs limite sa consommation de viande ou décide de ne plus consommer de produits laitiers, les produits végans et végétariens gagnent de plus en plus en popularité. Qu’il s’agisse de consommateurs décidant de devenir végans pour faire des économies, améliorer leur santé ou réduire leur empreinte carbone – changer de régime alimentaire est devenu une tendance mondiale. Des recherches montrent que la santé est le premier critère d’achat pour les produits à base de protéines alternatives, y compris pour les substituts de viande et de fromage ».

Selon Vanessa Gougeon, chef de produit Springer Proteissimo 101, « la levure a l’avantage d’être connue et appréciée des consommateurs dans le monde entier. En effet, selon une étude indépendante réalisée pour Biospringer, 83% des adultes considèrent que la protéine de levure est une bonne source de protéines. Utiliser la levure dans les aliments pour sa teneur en protéines est seulement une nouvelle façon de valoriser cet ingrédient, utilisé depuis des millénaires ».

Autres avantages avancés par Biospringer, la protéine de levure est non allergène et sans gluten, avec une chaîne d’approvisionnement qui ne dépend pas des récoltes ou des saisons. Elle n’est pas obtenue à partir d’organismes génétiquement modifiés, explique aussi l’entreprise.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Céréales et oléoprotéagineux : la volatilité du marché conventionnel perturbe le bio

La fixation des prix pour la nouvelle récolte est d’autant plus compliquée que la marché du conventionnel fait le yoyo…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne