Aller au contenu principal

L'investisseur Sofiprotéol maintient le cap en 2023 après une année 2022 difficile pour l’agroalimentaire

L’entreprise, qui travaille à la fois sur l'amont végétal et animal, la mise en marché et première transformation/ingrédients et sur l'aval végétal et animal, a investi 62 M€ en 2022 et compte poursuivre son ancrage historique en 2023.

Dans son bilan de l'exercice 2022, Xavier Dorchies, directeur général délégué de Sofiprotéol, a notamment rappelé les axes stratégiques de l'investisseur filiale d'Avril.
© Sofiprotéol

Sofiprotéol, le spécialiste des financements de haut de bilan filiale de Groupe Avril depuis 1983, a publié son bilan 2022 et ses perspectives 2023 ce mardi 7 février 2023. Après la Covid les années précédentes, l’année 2022 a apporté son lot de difficultés aux entreprises du monde agroalimentaire : bien évidemment, la guerre en Ukraine a été le déclencheur mais à cela ce sont ajoutées des difficultés d’approvisionnement en matières premières, de hausses de coûts (les matières premières elles-mêmes mais aussi l’énergie, les engrais, l’emballage, les transports…), d’inflation alimentaire pour les consommateurs… Alors même que ces hausses sontdifficiles à répercuter sur l’aval, donc sur les produits finis.

Dans ce contexte, Sofiprotéol a pu investir 62 M€ en se concentrant sur ses valeurs fondatrices : toujours un fort ancrage agricole, des opérations de financement sur mesure, la mise en avant d’une expertise et d’une proximité avec les acteurs concernés tout en demeurant un investisseur responsable de long terme. L’objectif ? Continuer à être un support à l’innovation en filière  en collant à la devise de sa maison-mère : Servir la terre. Autrement exprimé, les maîtres-mots pour Sofiprotéol ont été opérations structurantes, innovation et alimentation saine et durable.

Nutrition animale, ingrédients, protéines végétales

A l’appui des ces principes, tous déclinés de façon mesurables à travers des indicateurs clés de performance, Xavier Dorchies, directeur général délégué de l’entreprise, a cité un certain nombre d’exemples, dont Hendrix, un spécialiste néerlandais de la génétique mais dont une grande partie de son activité concerne la France, qui développe des techniques d’optimisation des ressources, notamment en alimentation animale.

Autre exemple, Sofiprotéol a abondé le fonds d’investissement Agri Impact (imaginé par la Fondation Avril et co-lancé en décembre 2020 avec la société de gestion Citizen Capital) sur des projets de diversification des revenus des agriculteurs comme le développement de la production de protéines d’insectes pour la nutrition animale.

Autres opérations en 2022, sous la bannière de la contribution au développement d’une alimentation plus saine et plus durable, deux investissements concernant la mise en marché et première transformation et les ingrédients : pour la première, il s’agit de L’Atelier Inové, lancé par La Laiterie de Saint Denis de l’Hôtel (LSDH) qui crée une activité d’extraction de jus végétaux (protéine) et un atelier de soja de proximité tout en confortant la structuration des nouvelles filières française en la matière ; pour la seconde, Solina développe des mélanges d’ingrédients supports de la valorisation de la viande  et une offre complémentaire à base de protéines végétales.

2023 dans la foulée de 2022

Continuité et ancrage seront les deux piliers des actions d’investissement en 2023 avec toujours les mêmes idées directrices. Et même si le marché des entreprises de l’agroalimentaire restera complexe avec beaucoup d’instabilité des cours et de baisse du pouvoir d’achat des consommateurs, « nous anticipons des opportunités soit de consolidation, soit de reprise de projet abandonné en 2022 » précise Xavier Dorchies. Parmi les projets qui retiendront l’attention des équipes de Sofiprotéol, on peut signaler, entre autres, ceux qui s’inscrivent dans la durabilité et la compétitivité des pratiques agricoles et des exploitations tout en permettant la structuration de filières, qui permettront à la société d’investissement de poursuivre son maillage territorial, d’amplifier ses engagements RSE ou encore l’innovation, encore et toujours.

A lire aussi : Sofiprotéol finalise une levée de 145 M€

A noter que Sofiprotéol s’est donné les moyens de réaliser de nouveaux investissement en 2022, avec l’annonce, en septembre, d’une augmentation de capital de 145 M€, opération à laquelle ont souscrits l’ensemble de ses actionnaires.

Les plus lus

Le bioéthanol pourrait représenter 1 % de la SAU française en 2035

Si la France compte 30 millions de voitures en 2035 dont 5 millions fonctionnant à l’E 85 à raison de 3,5 litres/100 km alors…

Prix des céréales - Nette progression des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 3 et le 6 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Météo en Russie : faut-il vraiment s’inquiéter des effets du gel sur le blé tendre ?

Les cours du blé tendre ont fortement progressé sur Euronext ces dernières semaines, compte tenu d’une météo jugée adverse en…

Prix des céréales - Net rebond des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 2 et le 3 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Prix des céréales - Repli des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme en récolte 2023 mais hausse en récolte 2024

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 1er et le 2 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Marché des engrais : tendance baissière en azote et phosphore

Malgré un contexte géopolitique incertain au Moyen-Orient engendrant la crainte de pressions sur les matières premières, le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne