Aller au contenu principal

Nutrition animale
Le Gouessant finance le stockage vrac de minéraux

Silo minéral vrac chez l'éleveur laitier Guillaume Prioux
© LE GOUESSANT - SACHA DROUART

Pour développer ses ventes d’aliments minéraux en vrac, la coopérative Le Gouessant a mis en place un dispositif de soutien à l’investissement dans des stockages chez ses adhérents éleveurs. En échange, ils s’engagent pour une période d’achat de trois ans. Près de 150 clients de la coopérative sont déjà équipés de silos de ce type.

Les avantages de la livraison en vrac

La livraison en vrac permet de réduire non seulement le coût de l’ensachage en usine, mais également le nombre de camions sur les routes. Elle est donc intéressante économiquement et du point de vue environnemental puisque le vrac limite par ailleurs les emballages et, donc, les déchets dans les exploitations.

L’aide de la coopérative peut couvrir jusqu’à 80% du coût du silo et elle est versée dès la première livraison en vrac. Le Gouessant a commencé à s’intéresser en 2016 à ce mode de livraison pour les aliments minéraux alors qu’il est déjà largement pratiqué pour les aliments complets et complémentaires, livrés en plus gros volumes.

Tweet Le Gouessant livraison vrac

L’augmentation de la taille des troupeaux valide l’intérêt économique de la méthode. D’autres firmes privilégient des containers métalliques transportés un peu comme de big bag, mais sans les risques inhérents à ces emballages souples.

Le Gouessant a accéléré le financement pour promouvoir les livraisons de minéraux en vrac depuis un an. Guillaume Prioux, éleveur mayennais adhérent à la coopérative de Lamballe, a choisi par exemple de s’équiper d’un silo de 2,5 m3 (environ 3 t de capacité) pour ses 75 vaches laitières, un achat couvert à 75% par Le Gouessant. Il est dans le même temps passé à une solution « tout en un »,  alors qu’il travaillait auparavant avec des produits livrés en sac qu’il mélangeait lui même.

D’autres éleveurs choisissent d’autres modèles de silos selon la taille de leur troupeau et ses autres équipements. La coopérative étudie par exemple des solutions avec une vis de reprise télécommandée pour un chargement direct de la mélangeuse selon les besoins de l’exploitation.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Nestlé choisit la France pour tester l'agriculture régénératrice
Le groupe international associe ses partenaires agricoles français à une démarche remettant le sol au coeur de l'activité agricole
Sofiprotéol mise sur les protéines végétales et le bio en 2021
La société d'investissement Sofiprotéol a fait le point sur l'année 2020 et présenté ses ambitions pour 2021
Lustucru pourrait racheter Panzani en France
La possibilité de la cession du pôle Pâtes sèches d'Ebro Foods est à nouveau d'actualité.
1,3 Md€ de chiffre d'affaires en 2020 pour la branche agricole d’Agrial
La branche agricole de la coopérative a moins souffert que les autres segments d’activité. L’activité globale a légèrement reculé.
Dunkerque Port : un PCUF pour faciliter le contrôle des marchandises
Le Point de contact unique à la frontière (PCUF) du port de Dunkerque présente « les mêmes standards de compétitivité…
La brasserie Mélusine renforce ses analyses de goût et de qualité de ses bières

La brasserie Mélusine, lancée en 2001 en plein cœur du bocage vendéen (7 bières artisanales et 6 bières bio au compteur à ce…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne