Aller au contenu principal

Ingrédients
Eurogerm démarre une opération de rachat par le management

L’entreprise de Dijon a annoncé un projet de cession de contrôle de son capital à Naxicap Partners.

© Eurogerm

Société cotée en bourse, Eurogerm, spécialiste des ingrédients céréaliers, auxiliaires technologiques et améliorants destinés aux producteurs et utilisateurs de farines et céréales techniques, a annoncé, le 18 janvier, être entré en négociations exclusives avec Naxicap Partners, acteur français du private equity, au service des PME et ETI pour le compte de Groupe BPCE et d’investisseurs institutionnels français et étrangers, en vue de l’acquisition d’une participation majoritaire dans le capital d’Eurogerm. Le cas échéant, une offre publique d’achat simplifiée (OPAS), obligatoire au sens de la réglementation boursière, sera déposée pour le rachat en bourse des titres non concernés par l’opération annoncée.

Pour être tout à fait précis, ce sont Jean-Philippe Girard (PDG actuel de l’entreprise) et sa holding personnelle ACG, ainsi qu’Unigrains (société d’investissements spécialisée dans le secteur agroalimentaire), qui apporteraient leurs titres (quasiment les deux tiers du capital de l’entreprise) dans le cadre de cette opération pour les céder à Naxicap Partners. Ce dernier apporterait les actions concernées à une structure spécialement créée dans le cadre de la cession, NewCo (contrôlée par des fonds gérés par Naxicap Partners).

LMBO, valorisation et calendrier de l'opération

L’ensemble prend place dans le cadre d’un projet de rachat de l’entreprise « impliquant plusieurs managers d’Eurogerm dans la société de reprise », précise le communiqué.

Ce dernier indique aussi que, dans le cadre de ce projet de LMBO (leveraged management buy-out ou rachat par le management avec levier, cf. encadré), les titres apportés par les actionnaires cédants seraient valorisés « sur la base d’un prix par action Eurogerm de 47,97€ faisant ressortir une valorisation de 207 000 000 € pour 100 % des titres de cette société et représentant une prime de 42,77 % par rapport au dernier cours de clôture (le 15 janvier 2021) et de 41,77 % par rapport au cours de clôture moyen pondéré par les volumes quotidiens des soixante derniers jours de bourse ».

A l’issue de l’opération, les fonds Naxicap devraient détenir plus de 50 % du capital et des droits de vote de NewCo. Jean-Philippe Girard serait amené à accompagner Eurogerm « pendant une période intérimaire de maximum vingt-quatre mois » tandis que Benoît Huvet a pris l’engagement de quitter ses fonctions de directeur général délégué, une fois cédés les titres qu’il détient (1,23 % du capital).

Une fois les opérations de cession terminées, la société NewCo devra acquérir les titres restant cotés en bourse dans le cadre de l’OPAS, au même prix que celui évoqué ci-dessus. Enfin, dans l'hypothèse où les seuils de 90 % en capital et droits de vote seraient franchis à l’issue de l’OPAS, NewCo solliciterait la mise en œuvre d'une procédure de retrait obligatoire d’Eurogerm.

Toutes ces actions de cession sont bien évidemment soumises aux réglementations et contrôles habituels dans ce genre d’opération (autorité boursière, consultation au préalable du comité social et économique de l’entreprise…). Le dépôt de l’OPAS devrait intervenir au plus tard au cours du premier semestre 2021. Eurogerm annonce également, conformément à la réglementation en vigueur des sociétés cotées en bourse, que « le marché sera tenu informé de l’évolution des discussions entre les parties ».

Eurogerm en chiffres

L’entreprise située en proche banlieue de Dijon et créée en 1986 a réalisé un chiffre d’affaires de 115,9 M€ en 2019, dont 63 % à travers des ventes à l’exportation. Le résultat net part du groupe s’élevait à 7 M€ et les capitaux propres part du groupe à 56,3 M€. L’entreprise comptait 496 collaborateurs au 31 décembre 2019. Ses clients sont principalement les meuniers, les boulangers et pâtissiers industriels en France et à l’international.
 

 

Vous avez dit LMBO ?

Le leveraged management buy-out (LMBO) ou rachat par le management avec levier est une forme de rachat d'entreprise par des investisseurs, par ses cadres dirigeants et le cas échéant par ses salariés. Le principe est que les repreneurs acquièrent le contrôle d’une structure en faisant un apport personnel « minimum », l’essentiel du financement de l’opération se réalisant à travers un emprunt bancaire. Ce dernier doit être inférieur au taux de rentabilité attendu de la société reprise.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Axéréal : début du plan de restructuration au printemps 2021
Suppressions d'emplois, plan de départs volontaires et fermetures de sites au programme.
La Fondation Avril et Citizen Capital lancent le fonds Agri Impact
L'objectif du fonds Agri Impact est de lever 50 M€ dans les prochains mois, afin de soutenir la transition agricole, en finançant…
Arterris développe son activité Meunerie en toute autonomie
Suite au rachat en totalité des Moulins pyrénéens, le groupe coopératif prend les choses en main et déploie ses filières…
Les raisons de la non flambée des cours du blé dur depuis novembre 2020
La production canadienne de blé dur s’est avérée supérieure aux attentes, et la Covid-19 n’a vraiment dopé la consommation…
Damien Bourgarel quitte la direction générale de Limagrain

« Le Conseil d’Administration de Limagrain, réuni le 29 janvier 2021, a pris acte et a accepté la démission de Damien…

Baisse des chiffres d’affaires en boulangerie-viennoiserie-pâtisserie au quatrième trimestre 2020
Les chiffres d’affaires globaux, mais aussi par segment de produits, sont tous en retrait, selon la Fédération des entreprises de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne