Aller au contenu principal

Biscuiterie
[Coronavirus Covid 19] Des galettes Traou Mad solidaires pour ne pas gâcher le beurre

La fermeture des restaurants pénalise les producteurs de matières premières. Exemple d’une initiative bretonne dans le secteur du biscuit.

© Loc Maria/TraouMad

Avec la fermeture des restaurants notamment, l’entreprise Le Beurre Bordier de Saint Malo (Ille-et-Vilaine) s’est retrouvée avec 500 kilos de beurre destinés à un usage pour les professionnels de la restauration. Empêchée de l’utiliser en raison de la crise sanitaire, et face au risque de perdre cette matière première, le Breton a décidé de s’unir à Traou Mad ("choses bonnes" en breton), de Pont Aven dans le Finistère et appartenant au biscuitier Loc Maria de Dinan dans les Côtes-d'Armor, pour produire une série de galettes, en édition limitée.

Il est prévu de fabriquer 1 000 cartons de galettes d’1,67 kilo chacun, vendus en vrac au prix de 24,90 € TTC le carton.

Solidaire

« Ensemble, nous avons décidé de reverser une partie des bénéfices à une association qui agit au quotidien pour maintenir le line social avec les personnes âgées démunies sur notre territoire », explique Aurélie Tacquard, présidente de Loc Maria. C’est ainsi que 10 % des bénéfices, soit 2,50 € par carton vendu, sera remis à l’association des Petits Frères des Pauvres à Rennes.

Matières premières

Outre les 500 kilos de beurre qui ne seront donc pas gaspillés, environ 1 tonne de blé biscuitier origine France sera utilisée pour fabriquer 850 kilos de farine. On peut commander les galettes sur les site de la biscuiterie Loc Maria et de Traou Mad ainsi que dans les différentes boutiques du biscuitier et du beurrier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Euronext/Sitagri : un contrat à terme Blé dur en novembre pour la filière Pâtes/Semoules
En gestation depuis 2017, les travaux sur un nouveau contrat à terme Blé dur d’Euronext, basé sur un indice Sitagri, sont achevés.
Le nombre de moulins français recule en 2020
La Meunerie française a mis à jour sa fiche statistique pour l'année 2020. De nombreux postes affichent des reculs par rapport à…
Avril négocie avec Bigard pour la vente d'Abera et Porcsgros
Porcsgros et Abera continueront d'assurer des débouchés aux filières Nutrition animale de Sanders, filiale du groupe Avril.
Algue, pois et soja en alternative aux œufs et crevettes chez Nestlé
Le groupe suisse poursuit le développement de sa gamme d’alternatives alimentaires aux produits d’élevage.
Egalim 2 : Intercéréales attend des décrets dérogatoires, le Snia et l'Ania des éléments pratiques
Cécile Adda Dailly, responsable RSE d’Intercéréales, explique que la loi mérite encore quelques précisions pour la filière…
Le groupe Avril projette des perspectives de production d’Oleo100 spectaculaires d’ici 2023
La production d’Oleo100 devrait passer de près de 55 000 m3 aujourd’hui à 200 000 m3, voire 300 000 m3, à l’horizon 2023.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne