Aller au contenu principal

Nutrition animale
Protéine d'insecte : Cargill et InnovaFeed étendent leur partenariat à l’alimentation pour les porcs

Travaillant ensemble depuis plus de trois ans, les deux structures vont intensifier l’utilisation des insectes comme base en alimentation animale.

Les larves des mouches servent à produire huile et protéine
© InnovaFeed

Lle géant américain de l’agribusiness Cargill (155 000 salariés dans 70 pays) et le Français InnovaFeed (entreprise de biotechnologie fondée en 2016 qui produit une source de protéines provenant de l'élevage d’insectes de type mouche Hermetia Illucens) ont annoncé, le 3 mai, étendre leur partenariat pour produire et utiliser de l’alimentation animale contenant de l’huile dérivée d’insectes élevés par le Français au segment des porcs. Selon les deux signataires, le contrat pourra profiter « à l’alimentation de plus de 20 millions de porcelets d'ici 2026 ». La collaboration entre les deux entités avait débuté en aqua-nutrition.

« Nos analyses nous ont convaincus qu’InnovaFeed dispose des meilleurs produits du marché, non seulement pour sa qualité et ses performances, mais aussi grâce à la capacité d’InnovaFeed à se déployer à grande échelle » explique, dans le communiqué, Helene Ziv, directrice approvisionnement et gestion des risques pour l’activité Cargill Nutrition Animale.

Derrière cette nouvelle avancée, le géant US met en avant les notions de durabilité et de performance. « Nos clients se sont engagés à réduire l'impact environnemental de leurs aliments en réponse à la pression accrue sur les ressources naturelles et à la demande des consommateurs finaux », précise ainsi Delphine Melchior, directrice R&D Développement durable et qualité chez Cargill.

Pour InnovaFeed, ce partenariat de tout premier plan avec un acteur mondial du secteur valide le plan de développement de l’entreprise et la pertinence des activités d’alimentation animale fondée sur l’utilisation des insectes. « Notre coopération avec un acteur comme Cargill qui a défini des objectifs de développement durable ambitieux est la meilleure preuve des avantages environnementaux et nutritionnels de nos produits et souligne que les nutriments issus de l’insecte sont une solution prometteuse capable de concilier performance et durabilité » renchérit Maye Walraven, directrice du Business Development chez InnovaFeed.

Meilleure alimentation et moins d’impact carbone

D’après des essais menés par InnovaFeed et Cargill, l’huile d’insecte est riche d’un certain acide gras (acide laurique) qui « contribue à améliorer la santé intestinale des animaux, en particulier des porcelets ».

Par ailleurs, InnovaFeed revendique le fait que ses « acides gras d'insectes permettent une réduction significative de l'empreinte carbone - d'au moins 80% par rapport aux huiles végétales généralement présentes dans l'alimentation porcine - et aucun impact sur la déforestation ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Marché des engrais : relâchement de la tension sur les prix des produits azotés

Après la flambée des cours des engrais en réaction à l’invasion de l’Ukraine fin février, le mois d’avril enregistre un…

Céréales et oléoprotéagineux bio - les cours du tournesol atteignent des niveaux record

En cette fin de campagne pour les céréales à paille, le marché bio français reste un peu actif en réapprovisionnement, avec un…

Terrena présente ses résultats 2021 et confirme la pertinence de son plan à horizon 2030
Les indicateurs financiers sont bons pour le groupe et la coopérative de Loire-Atlantique.
Céréales et oléoprotéagineux bio : la flambée des cours inquiète la filière

Le marché bio continue à subir l’onde de choc provoqué par le contexte du conflit en Ukraine et la flambée des cours de…

La Fête du pain de retour en 2022 !
Après deux années blanches pour cause de Covid-19, l’évènement national revient du 16 au 22 mai 2022.
Production mondiale de blé 2022/2023 en repli, à cause de la guerre en Ukraine, selon l'USDA
Les stocks mondiaux de blé tombent à 267,02 Mt pour 2022/2023, contre 279,72 Mt en 2021/2022
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne