Aller au contenu principal

Négoce international
Bunge annonce un bénéfice net de 551 M$ au quatrième trimestre 2020

Le négociant international Bunge alerte sur un contexte 2021 potentiellement moins favorable qu’en 2020. Néanmoins, il se montre confiant en l’avenir.

© 127071-Pixabay

Le négociant international Bunge, membre du quatuor ABCD (les quatre plus grandes compagnies mondiales de l’agrobusiness : ADM, Bunge, Cargill et Louis Dreyfus), a annoncé, le 10 février, un bénéfice net de 551 M$ lors du quatrième trimestre 2020, contre une perte de 51 M$ l’an dernier à la même époque. Sur l’ensemble de l’année 2020, Bunge engrange un bénéfice net de 1 145 M$ (contre une perte de 1 280 M$ en 2019), donnant un bénéfice net par action de 8,30 $, ce qui dépasse leurs précédentes prévisions.

Les bons résultats sont notamment liés aux bonnes marges de trituration de soja, « conformes à nos attentes. Nous avons obtenu de meilleurs résultats qu’espérés en Amérique du Nord et en Asie, contrebalancés par de moins bons en Europe et en Amérique du Sud », explique un communiqué de Bunge. Autres éléments porteurs : la forte demande en huile végétale et en grains dans le monde, ajoute le négociant.

Pour l’année 2021, Bunge table sur un bénéfice par action de 6 $, contre 5 $ prévu auparavant, compte tenu d’un environnement commercial globalement favorable. Il n’empêche que 2021 pourrait être une moins bonne année que 2020, en raison d’une situation un peu plus délicate au Brésil, où les opportunités d’affaires semblent moins nombreuses qu’en 2020, explique le communiqué. Toutefois, Bunge devrait bénéficier de prix rémunérateurs, l’offre mondiale de grains se trouvant dans une situation tendue, alors que la demande est toujours présente.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

InVivo et Groupe Soufflet ont signé un accord de rachat
Plusieurs autorités de concurrence se pencheront sur l’opération. Cette dernière pourrait être finalisée avant la fin de l’année.
« Il n’est pas impossible que la sole française de colza (pour la récolte 2021) tombe sous les 900 000 ha »  
Benoît Piètrement, président du conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer, et Catherine Cauchard, chef de projet Céré’…
Paulic Meunerie : capacités de production et innovation pour l'élevage d'insectes
Fort de la progression de son chiffre d’affaires en 2020, du développement de son outil industriel et de son procédé Oxygreen, le…
Prix des Céréales le 4 mai : hausse généralisée des cours du blé tendre, de l’orge fourragère et du maïs

Les prix du blé tendre et du maïs sur le marché physique français ont progressé entre les 3 et 4 mai, à l’image des marchés à…

Protéine d'insecte : Cargill et InnovaFeed étendent leur partenariat à l’alimentation pour les porcs
Travaillant ensemble depuis plus de trois ans, les deux structures vont intensifier l’utilisation des insectes comme base en…
Prix du blé/maïs : comment expliquer une telle volatilité  ?
Divers experts ont livré leur analyse sur les causes pouvant expliquer la forte hausse et la volatilité accrue des prix des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne