Aller au contenu principal

Négoce agricole
Le soja brésilien dope les résultats de Bunge

L'agronégoce états-unien renoue avec les profits. Le revenu net attribuable à Bunge s'élève à 594 millions de dollars lors des neuf premiers mois de l'année 2020, après une année 2019 dans le rouge.

© flobertovoss-Pixabay

L'agronégoce états-unien Bunge, membre des quatre plus gros négociants mondiaux de matières premières agricoles ABCD, a annoncé, dans un communiqué en date du 28 octobre, des résultats positifs sur janvier-septembre 2020, en raison notamment des importantes ventes de soja en provenance du Brésil. Rappelons que ces dernières ont été très nombreuses, boostées par l'appétit chinois, mais aussi par la faiblesse du réal brésilien par rapport au dollar états-unien, permettant aux agriculteurs brésiliens une entrée massive de devise.

Les ventes de grains en général depuis l'Amérique latine (on pense notamment au maïs brésilien) ont, entre autres, permis à l'agronégoce de renouer avec les profits. Le revenu net attribuable à Bunge s'élève à 594 millions de dollars (M$) sur janvier-septembre 2020, contre une perte de 1,229 milliard de dollars (Md$) l'an dernier sur la même période. En 2019, Bunge avait dû passer une importante provision exceptionnelle sur ses activités brésiliennes.

Les marges de trituration de soja sont bonnes actuellement, conséquence de la bonne dynamique de la demande en graines oléagineuses, en huiles et en tourteaux en Europe, en Amérique latine et en Asie. La pandémie de Covid-19 n'a pas perturbé de manière significative la chaîne d'approvisionnement, selon Bunge. Ainsi, les sites industriels et logistiques du négoce ont fonctionné « à des niveaux normaux ou presque », explique le communiqué.

Bunge prévoit une hausse de son bénéfice net par action sur le quatrième trimestre 2020

Bunge se montre optimiste quant à l'avenir grâce à ces bons résultats, malgré la nouvelle vague de pandémie de Covid-19. Alors que le bénéfice net par action s'élève lors du troisième trimestre 2020 à 1,84 $, et à 3,98 $ sur la période janvier-juin 2020, le groupe table sur un chiffre pour l'année 2020 entre 6,25 et 6,75 $.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
Transgrain France va arrêter son activité !
L'annonce a été faite le 24 novembre par l'intermédiaire d'un laconique communiqué.
[Covid-19] Les filières de la transformation des grains sereines sur les livraisons pendant le reconfinement
Si des inquiétudes sur l'impact économique de ce nouveau confinement se font sentir, les transformateurs de grains se veulent…
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne