Aller au contenu principal

Collecte 2020
Bonne qualité boulangère des blés français confirmée pour la campagne 2020/2021

AIT Ingrédients, Arvalis Institut du végétal/FranceAgriMer (Fam) et Eurogerm ont dévoilé leurs dernières enquêtes qualité des blés français 2020. 47% des blés français sont de qualité prémium, rapporte Fam.

« Nous essayons de faire pour le mieux avec la qualité proposée et nous accompagnons nos artisans boulangers à s’adapter au millésime », souligne Luc Peinturier, responsable de la filière Bio des Moulins Bourgeois.
© Pexels-Pixabay

Les données compilées (datant de fin septembre-début octobre 2020) de divers opérateurs et instituts de recherche, soit Eurogerm, AIT Ingrédients et Arvalis-Institut du végétal/FranceAgriMer (Fam), sont unanimes : la qualité meunière des blés français est bonne en 2020.

On distingue tout de même quelques subtilités. Avec 47 % de blés tendres considérés comme premium par la grille élaborée par Intercéréales (cf. tableau), la récolte française 2020 s’en sort mieux qu’en 2019, où le taux s’élevait à « seulement » 39 %. Si l’on additionne les classes premium et supérieures, le taux est stable entre 2019 et 2020, passant de 82 % à 81 %. Rappelons que la moisson hexagonale 2020 est estimée en dessous des 30 Mt (29,175 Mt selon le dernier rapport d’Agreste du 13 octobre, en baisse de 26,2 % par rapport à 2019). AIT Ingrédients rappelle que la baisse des volumes est moins marquée sur l’hinterland de Rouen que sur celui de La Pallice.

La baisse des rendements a permis une certaine concentration de la protéine. Fam évalue le taux moyen de protéines en France à 11,6 % en 2020, contre 11,5 % en 2019. 10 % des lots présentent des taux supérieurs à 12,5 %, contre 7 % l’an dernier ! En plus de bonnes quantités de protéines, la qualité de ces dernières est bonne dans l’ensemble, rapporte les analystes. 85 % des volumes dépassent les 78 kg/hl de poids spécifique (moyenne à 79,2 kg/hl), et plus de la moitié dépasse les 300 secondes de temps de chute de Hagberg. Concernant la force boulangère, 74 % des lots dépassent 170, pour une moyenne à 196. Le taux d’humidité moyen est de 12,7 %, un chiffre moins bon que celui de l’an dernier, qui était de 12,1 %.

_RGC351_GRAPH_DU_MOIS.jpg

 

Des pâtes souples, qui lissent bien

Du côté du rapport P/L, mesurant l’extensibilité de la pâte issue des farines de blés, les résultats combinés de Fam, AIT Ingrédients et Eurogerm affichent une moyenne française à 0,6-0,7 en 2020, contre 1,2-1,3 l’an dernier. Fam estime la note moyenne française de panification à 254 sur 300 (261 en 2019), avec 71 % des lots dotés d’une note supérieure à 250 (soit une très bonne qualité boulangère). AIT Ingrédients est moins optimiste que Fam, estimant la note moyenne nationale à 229, contre 252 en 2019. Eurogerm évoque de son côté « un haut niveau d’hydratation, des pâtes plus souples qui lissent bien. Les aspects pain et volumes (1 830 cm3en moyenne) sont satisfaisants. Les notes de panification sont supérieures à 2019 ». En revanche, « la grigne a du mal à s’exprimer. […] On constate également un excès d’extensibilité », témoigne dans une vidéo Sébastien Abert, responsable du centre d’essai d’Eurogerm.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
[Covid-19] Les filières de la transformation des grains sereines sur les livraisons pendant le reconfinement
Si des inquiétudes sur l'impact économique de ce nouveau confinement se font sentir, les transformateurs de grains se veulent…
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne