Aller au contenu principal

Filière biologique
Baromètre de l’Agence Bio : manger bio attire les jeunes de 18 à 24 ans

Selon le dernier baromètre de l’Agence Bio paru fin mars, la crise sanitaire renforce l’intérêt des consommateurs pour l’alimentation biologique. Et notamment les jeunes.

© mohamed_hassan (Pixabay)

« La tendance du consommer sain, bio, de saison, fait maison et éthique, identifiée lors du l’édition de 2019, a été exacerbée par la Covid et les confinements», confirme Philippe Henri, président de l’Agence Bio et polyculteur-éleveur en Meurthe et Moselle. Réalisée par Spirit Insight, cette enquête sur la consommation et la perception des produits bio en France insiste sur l’attirance vers le bio local. « Pour près de 6 Français sur 10, choisir des produits de proximité est devenu un acte de soutien à l’activité économique autour de chez soi, renouant le lien avec l’agriculture», commente Philippe Henri. Autre évolution : la grande distribution, circuit majoritaire en bio avec près de 60 % des ventes, est un peu en recul.

+ 15 % de nouveaux consommateurs

Surtout, ce 18e baromètre dévoile un bond de 15 % de nouveaux consommateurs bio. La nouveauté est que la proportion des jeunes de 18 à 24 ans, très sensibles à l’environnement, est en train de grimper, au côté du vivier des nouveaux parents. La tendance est aussi marquée par l’intérêt croissant pour les produits bio des populations aux pouvoirs d’achats plus faibles, ouvriers ou employés.   « Avec 9 Français sur 10 en consommant plus ou moins, et parmi eux 13 % tous les jours, la bio est vraiment rentrée dans les mœurs », confirme Laure Verdeau, directrice de l’Agence Bio.

Des motivations multiples

Les motivations d’achat se renforcent, pour la santé d’abord, et de plus en plus pour protéger le sol, l’air, l’eau, la biodiversité.  Néanmoins, si le frein lié au prix se desserre, il constitue encore un argument limitant. Le besoin de transparence sur la réglementation et les contrôles est pointé également. Selon le baromètre, 80 % des Français souhaitent maintenir leur niveau de consommation bio dans les prochains mois, et 11 % l’augmenter. Estimé à plus de 12 milliards d’euros en 2020 (dans l’attente de chiffres consolidés prévus pour juillet prochain), le marché français poursuit sa croissance. « Une perspective encourageante pour les 50 000 producteurs bio français» , conclut Philippe Henry.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

InVivo et Groupe Soufflet ont signé un accord de rachat
Plusieurs autorités de concurrence se pencheront sur l’opération. Cette dernière pourrait être finalisée avant la fin de l’année.
« Il n’est pas impossible que la sole française de colza (pour la récolte 2021) tombe sous les 900 000 ha »  
Benoît Piètrement, président du conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer, et Catherine Cauchard, chef de projet Céré’…
Paulic Meunerie : capacités de production et innovation pour l'élevage d'insectes
Fort de la progression de son chiffre d’affaires en 2020, du développement de son outil industriel et de son procédé Oxygreen, le…
Prix des Céréales le 4 mai : hausse généralisée des cours du blé tendre, de l’orge fourragère et du maïs

Les prix du blé tendre et du maïs sur le marché physique français ont progressé entre les 3 et 4 mai, à l’image des marchés à…

Prix du blé/maïs : comment expliquer une telle volatilité  ?
Divers experts ont livré leur analyse sur les causes pouvant expliquer la forte hausse et la volatilité accrue des prix des…
Protéine d'insecte : Cargill et InnovaFeed étendent leur partenariat à l’alimentation pour les porcs
Travaillant ensemble depuis plus de trois ans, les deux structures vont intensifier l’utilisation des insectes comme base en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne