Aller au contenu principal

Protéines végétales
77 Foods lance une alternative d’origine végétale au bacon

Après deux ans de R&D, l’entreprise 77 Foods vient d’annoncer qu’elle avait réussi à mettre au point une alternative au bacon 100 % d’origine végétale.

Une alternative au bacon à partir du tournesol
© 77Foods

« La clé pour un bacon goûteux ? La graisse. C’est pourquoi nous avons commencé par créer un substitut d’origine végétale le plus proche possible de la graisse de porc à partir d’huile de tournesol », a expliqué Nicolas Schweitzer, cofondateur et PDG de la société française (bureaux à Paris 11 et siège social à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis), le 26 avril 2021 sur son réseau LinkedIn.

Le résultat a été apprécié par le jury du Challenge de l’innovation du géant de l’alimentaire et des produits de grande consommation Unilever, qui en a fait son lauréat pour l’édition 2021 de son concours. L’innovation, brevetée, peut servir aussi pour fabriquer des substituts aux lardons. 

Le produit créé par 77 Foods est déjà disponible dans un certain nombre de canaux de distribution mais pas encore à la vente au détail. L’entreprise s’organise donc maintenant pour une commercialisation large de son produit, y compris à l’international, et recrute des spécialistes de la vente et de la logistique et notamment un responsable marketing. L’équipe compte aujourd’hui une quinzaine d’employés, essentiellement des scientifiques et des ingénieurs agronomes.

D’autres solutions d’alternatives au bacon existent mais elles sont créées à partir soit d’un processus de fermentation, soit d’un processus de culture cellulaire. Une bonne dizaine de jeunes entreprises sont clairement identifiées sur ce segment, outre 77 Foods (Cubiq Foods, Epogee, FarmSow, Heura - qui travaille avec Carrefour en France, Hoxton Farm, Mission Barns, Motif Foodworks, Nourish Ingredients, Peace of Meat ou encore Perfect Day).

Chez 77 Foods, on pense volontiers que « dans 25 ans, la majeure partie de la viande consommée par les humains ne sera pas d’origine animale ». L’entreprise a déjà mis au point un premier produit, des allumettes de lardons à base de protéine de soja texturée (utilisables par exemple en carbonara, tartiflette, quiche…).

En tout état de cause, le marché des graisses alimentaires non issues de viande pesait 1,53 Mds$ en 2015 et il est appelé à croître de 6,2 % par an (CAGR ou taux de croissance annuel composé) jusqu'en 2025.

Les plus lus

Cinq mesures pour atténuer l’impact des JO sur le transport des céréales sur la Seine

Après plusieurs semaines de concertation, l’ensemble des parties prenantes ont établi un certain nombre de règles pour éviter…

Céréales – Des stocks hexagonaux 2023-2024 toujours plus abondants, selon FranceAgriMer

La consommation de la meunerie de blé tendre a été revue à la baisse entre janvier et février 2024. En maïs,…

Eric Thirouin : « Les céréaliers ont conscience que la proposition de prix planchers n’est actuellement pas réaliste »

Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) veut que les promesses du gouvernement soient suivies d’…

Céréales au Maroc - La sécheresse inquiète déjà

Le Maroc constitue un important acheteur de céréales françaises.

« La consommation atone pèse sur les prix des céréales au même titre que la concurrence russe et ukrainienne », déclare Jean-François Lépy

Pour Jean-François Lépy, directeur général de Soufflet Négoce by InVivo, le salut de l’agriculture française passe par l’…

Céréales et oléoprotéagineux bio : regain d’intérêt en protéagineux, faute de tourteau de soja chinois

Fin janvier, le marché des grandes cultures bio enregistre un léger regain d’activité, avec des ventes en spot sur certaines…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne