Aller au contenu principal

Pommes de terre : Aviko a de plus en plus d’appétit en France

Le Hollandais veut s’approvisionner en France pour fournir son usine belge de Proven où de nouveaux investissements sont prévus.

© Claire Tillier

Le Hollandais Aviko sort de sa discrétion. Pour rappel, celui qui figure parmi les quatre principaux transformateurs mondiaux de pommes de terre a lancé en fin d’année dernière l’association “Producteurs pour Aviko” pour les marchés français et belges (cf. FLD Hebdo du 21 décembre 2016) à l’image de celle fondée depuis plus de 20 ans en Hollande. « Cela fait 4 ans que les responsables d’Aviko ont pris contact avec moi », déclare Alain Dequeker, le président de la toute nouvelle association française.

Les deux associations se sont rencontrées le 27 juin à l’occasion de Qualipom. Objectif ? Echanger entre producteurs hollandais et français et Aviko mais aussi développer de futures synergies. Aviko souhaite en effet investir dans son usine belge de Proven (Poperinge) située à la limite de la frontière franco-belge et cherche de nouveaux tonnages.

Aviko a été créé en 1962 par trente-deux producteurs hollandais. Au début, il a externalisé son approvisionnement via des coopératives comme Nedato ou via Agrico. En 2008, il a racheté Eurofreez à Proven, un site spécialisé depuis 1965 dans la production de frites surgelées puis diversifié dans la production de snacks surgelés. Aviko possède douze autres sites de transformation de pommes de terre au monde : quatre en Hollande, deux en Allemagne, un en Pologne (en partenariat avec Farm Frites), trois en Suède et deux en Chine.

Aviko emploie plus de 16 000 salariés, dont 500 travaillent à Steenderen (Hollande) et achète actuellement plus de 2Mt de pommes de terre et commercialise principalement ses produits en food service.

Aviko est l’une des six filiales du puissant groupe Royal Cosun. Créé voici plus d’un siècle par des betteraviers, ce groupe coopératif s’est spécialisé dans la production de sucre (Suiker Unie), de chicorée avec la production d’inuline, de pommes de terre (Aviko), les fruits et légumes (SVZ), d’aliments du bétail, l’énergie et la bio raffinerie.

 

À lire aussi