Aller au contenu principal

Arboriculture : en vingt ans, les produits phyto ont évolué

Le profil toxicologique des produits phytosanitaires disponibles en arboriculture a évolué en vingt ans. Les matières actives sont de moins en moins toxiques. Mais le durcissement des critères de classement des spécialités commerciales a dégradé leur profil.

Ces vingt dernières années, les insecticides les plus toxiques pour l’homme ont été supprimés. Les nouveautés homologuées ont un meilleur classement. © RFL
Ces vingt dernières années, les insecticides les plus toxiques pour l’homme ont été supprimés. Les nouveautés homologuées ont un meilleur classement.
© RFL

« Depuis vingt ans, la toxicité des matières actives utilisés en arboriculture a nettement diminué », souligne Valérie Gallia, responsable du BSV arboriculture de la Chambre d’agriculture du Gard et du pôle « Fruits à noyau » à Sudexpé, au cours de la conférence des vingt ans du réseau Sud-Arbo lors du Sitevi en novembre dernier. « Mais la sévérité de classement des spécialités commerciales a, elle, augmenté au cours de cette période, ce qui rend impossible une comparaison stricte entre les produits autorisés en 1999 et ceux autorisés en 2019 », ajoute-t-elle. En 2012, la classification des produits a en effet changé avec un durcissement des critères d’évaluation. Les résultats de l’étude présentés ici prennent donc en compte deux périodes, celle de 1999 à 2012 avec l’ancienne classification (DPD) et celle de 2012 à 2019 avec la classification actuelle (CLP). Selon les deux grands groupes, insecticides et fongicides, les évolutions diffèrent.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

PVM Ribégroupe
Le Réseau Ribé accueille PVM dans ses rangs

PVM (Parmentière de la Vallée de la Mauldre) a rejoint Le Réseau Ribé (RibéGroupe) au 1er Octobre. Entreprise…

Sept producteurs drômois relancent la filière amande française
Réunis au sein de la Cuma des 4SA, les producteurs ont investi 750 000 € dans une casserie de taille industrielle afin que l’…
Emballage plastique : le décret paraît, l’aventure commence…
Cette fois, c’est fait : le décret précisant les modalités de la suppression des emballages plastiques pour les fruits et légumes…
« Le décret de la loi Agec menace de disparition toute la filière légumes botte »
L’attache étant finalement considérée comme un emballage, radis, carottes et poireaux ne pourront plus être commercialisés en…
Maroc-UE : la Cour de justice de l’Union européenne annule l’accord agricole qui reste néanmoins « en vigueur pour un certain temps »

Le 29 septembre, la Cour de justice de l'Union européenne a annulé les décisions du Conseil relatives, à l’accord…

Biocoop s’engage dans la filière amande drômoise
En s’engageant en volume et prix pour au moins cinq ans, le distributeur a assuré une visibilité à la Cuma des 4SA, lui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes